MISE À JOUR – Nouveau Monde annonce la phase 2 de la plus grande production entièrement intégrée de matériel d’anode prévue en Amérique du Nord, soutenue par une forte rentabilité et la carboneutralité

MISE À JOUR – Nouveau Monde annonce la phase 2 de la plus grande production entièrement intégrée de matériel d’anode prévue en Amérique du Nord, soutenue par une forte rentabilité et la carboneutralité




MISE À JOUR – Nouveau Monde annonce la phase 2 de la plus grande production entièrement intégrée de matériel d’anode prévue en Amérique du Nord, soutenue par une forte rentabilité et la carboneutralité

  • La mission et la stratégie de Nouveau Monde sont de devenir le plus grand producteur de matériel d’anode de haute qualité en Occident. Ce matériel est utilisé principalement dans les batteries des véhicules électriques et le stockage des énergies renouvelables.
  • Son usine d’envergure de production de matériel actif d’anode pour batteries lithium-ion, située à Bécancour, au Québec (Canada) (« projet VAP de Bécancour »), fait partie intégrante de cette stratégie.
  • Nouveau Monde a fait l’acquisition d’un terrain de 200 000 m2 dans le parc industriel de Bécancour, à proximité de son usine de la phase 1 située dans les installations d’Olin Corporation.
  • L’usine de la phase 1 du projet VAP de Bécancour est actuellement en construction, avec une capacité nominale prévue de 2 kilotonnes par an (« ktpa ») de matériel d’anode. La première production est prévue d’ici 12 mois.
  • L’analyse technique du chargement initial (« FEL-1 ») pour la phase 2 est maintenant terminée et étaye un solide dossier commercial visant à construire une grande usine de production de matériel d’anode pour batteries lithium-ion à Bécancour.
  • La phase 2 du projet VAP de Bécancour prévoit recevoir environ 60 ktpa de graphite en paillettes provenant du projet minier Matawinie appartenant à Nouveau Monde ou de tierce parties si la demande le justifie. Ce graphite sera transformé en environ 42 ktpa de matériel d’anode, 3 ktpa de paillettes purifiées et 14 ktpa de graphite micronisé, un sous-produit de valeur du processus.
  • Selon les prix actuels du marché et les coûts prévus, le potentiel de bénéfice d’exploitation annuel additionnel de la phase 2 du projet VAP de Bécancour une fois à pleine capacité est projeté atteindre 200 millions $ US, suivant le schéma d’approvisionnement des matières premières retenu, ce qui s’ajoutera au potentiel de bénéfice d’exploitation généré par les ventes directes à des clients tiers du graphite en paillettes produit par le projet minier Matawinie.
  • L’analyse technique de préfaisabilité du chargement initial (« FEL-2 ») est en cours et devrait être terminée d’ici 12 mois.
  • Le plan actuel prévoit que la mise en service de la première production de la phase 2 commence au T1-2025.
  • Nouveau Monde poursuit ses activités d’homologation et ses discussions commerciales avec des clients potentiels grâce aux matériaux issus de son unité de démonstration.
  • Nouveau Monde maintient son engagement de respecter les meilleures normes, notamment en réduisant l’empreinte carbone de sa chaîne d’approvisionnement et en visant la carboneutralité sur l’ensemble de sa chaîne de production.

MONTRÉAL, 13 mars 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — Nouveau Monde Graphite Inc. (« Nouveau Monde » ou la « Société ») (TSXV : NOU; OTCQX : NMGRF; Francfort : NM9) est heureuse d’annoncer l’achèvement d’une analyse technique de chargement initial (« FEL-1 ») pour la phase 2 de son projet commercial à grande échelle de matériel d’anode lithium-ion à Bécancour, Québec, Canada. La Société poursuit ainsi sa stratégie visant à devenir le plus grand producteur occidental de matériel d’anode de haute qualité pour utilisation principale dans les batteries lithium-ion pour les véhicules électriques et les systèmes de stockage d’énergie. Au fil de son développement, Nouveau Monde maintient un engagement clair en faveur de la carboneutralité.

Arne H. Frandsen, Président du conseil d’administration de Nouveau Monde, a déclaré : « Grâce à nos usines sophistiquées de traitement et de valeur ajoutée de Bécancour, Nouveau Monde propose du matériel d’anode de haute qualité, et est en bonne voie pour devenir l’un des plus importants producteurs de matériel d’anode au monde. Notre intégration verticale en amont réussie avec notre projet minier Matawinie est conçue pour nous assurer l’accès à une matière première de qualité pour les décennies à venir. Grâce à l’équipe de Nouveau Monde, constituée d’experts et de professionnels de renommée locale et internationale, nous poursuivons notre ascension à toute allure ! » 

Eric Desaulniers, président et chef de la direction de Nouveau Monde, a ajouté : « Nous avons fondé Nouveau Monde en 2011 avec la vision de créer le plus grand et le meilleur fournisseur de matériel d’anode à base de graphite en Amérique du Nord. Au cours des cinq dernières années, nous avons particulièrement mis l’accent sur le développement du savoir-faire et des compétences en matière de transformation à l’interne. Nous avons engagé des professionnels hautement qualifiés venant des quatre coins du monde, créant ainsi une équipe d’experts pluridisciplinaires en termes de matériel d’anode. Cette équipe s’est à son tour engagée auprès de nombreux autres experts locaux et internationaux afin de définir les technologies permettant de produire du matériel d’anode au lithium-ion de haute qualité, et ce à grande échelle.

Nous sommes fiers d’annoncer aujourd’hui la phase 2 de ces efforts, dont les coûts d’exploitation prévisionnels sont peu élevés. Cette nouvelle phase continuera à respecter les normes ESG élevées de Nouveau Monde et tirera profit de l’hydroélectricité verte et peu coûteuse du Québec pour son approvisionnement énergétique. L’important potentiel de bénéfice d’exploitation annuel additionnel que nous prévoyons est la preuve qu’il est possible de faire du développement durable et de la rentabilité un atout pour toutes les parties prenantes.

Il est essentiel pour l’Amérique du Nord de développer une chaîne d’approvisionnement entièrement intégrée de matériaux de haute qualité pour les batteries produites à grande échelle, avec une empreinte carbone minimale et en assurant la traçabilité, tout en préservant la compétitivité des coûts en tout temps ».

Image 1 : Représentation 3D du projet VAP de Bécancour de Nouveau Monde

Coûts d’investissement et de fonctionnement prévus pour la phase 2

Le FEL-1 conclut qu’une production de 42 ktpa de matériel d’anode et de 3 ktpa de paillettes purifiées peut être atteinte grâce à la construction d’une toute nouvelle usine de pointe sur le site industriel de Nouveau Monde qui s’étend sur 200 000 m2. Cette usine sera soutenue par l’unité existante de la phase 1. Le FEL-1 inclut un examen de toutes les réglementations et permis environnementaux, l’échéancier du projet, la définition des caractéristiques du produit, l’analyse des parties prenantes, le budget des dépenses d’investissement et les coûts d’exploitation prévus. Le site de Nouveau Monde à Bécancour est stratégiquement situé pour la production à grande échelle de matériel d’anode. Il est à proximité des clients potentiels, a accès à des services publics clés (eau, hydroélectricité, gaz, etc.), est attenant à un producteur de chlore et de soude caustique, ce qui lui donne accès à des produits consommables clés, à une main-d’œuvre qualifiée, en plus de disposer d’un port international en eau profonde sur le fleuve Saint-Laurent.

INDICATEURS D’EXPLOITATION ANNUELS USINE de 45 ktpa
  ktpa
Graphite naturel traité 60
Production de matériel d’anode (CSPG) 42
Production de paillettes jumbo purifiées 3
Sous-produit de graphite micronisé 14
Sous-produit de chlorure 1

Tableau : indicateurs d’exploitation annuels

INDICATEURS FINANCIERS DES DÉPENSES EN CAPITAL FIXE UNITÉ de 45 ktpa
  En millions de $ US En $ US/tonne
Coûts directs 359 7 988
Coûts indirects 103 2 280
Contingence 83 1 848
DÉPENSES EN CAPITAL FIXE TOTALES 545 12 116

Tableau : Estimation préliminaire des dépenses d’investissement (à l’exclusion des coûts de propriété, des marges de dépassement et des taxes et droits)

INDICATEURS FINANCIERS DES DÉPENSES D’EXPLOITATION UNITÉ de 45 kt/a
  En millions de $ US EN $ US/tonne
Matériel d’anode Revenus 300 7 152
(CSPG) Coût global excluant les 91 2 167
production de 42 ktpa matières premières
  Matières premières 23 (1) 77 (2) 544 (1) 1 841 (2)
  Marge d’exploitation 186 132 4 440 3 144
Paillettes Revenus 18 6 000
jumbo Coût global excluant les  3 1 069
purifiées matières premières
production de 3 ktpa Matières premières 1 (1) 8 (2) 414 (1) 2 631 (2)
  Marge d’exploitation 14 7 4 517 2 300
Marge opérationnelle totale — unité de 45 ktpa 200 139 4 445 3 088

 

Tableau 3 : Dépenses d’exploitation prévues

(1)  En supposant un prix de transfert correspondant au coût d’exploitation du projet Matawinie FS 43-101, plus le coût de transport vers Bécancour
(2)  En supposant un prix de transfert correspondant au prix de vente du projet Matawinie FS 43-101, plus le coût de transport vers Bécancour

Les prévisions d’investissement et d’exploitation établies pour FEL-1 reposent sur une estimation type de classe 4, conformément à la pratique internationale 18R-97 de l’American Association of Cost Engineers (« AACE »), avec une précision visée entre -30 % et +40 %. Les coûts d’investissement sont estimés à 545 millions de dollars US, comprenant le matériel, l’équipement, la main-d’œuvre et le transport nécessaires à l’usine, ainsi que toutes les infrastructures et les services nécessaires au soutien de cette exploitation. L’estimation exclut les coûts de propriété, la marge de dépassement et tous les droits et taxes.

Stratégie de financement du projet VAP de Bécancour

La stratégie de la Société est de financer le projet PVA de Bécancour avec une structure comprenant environ deux tiers d’instruments financiers non dilutifs et le tiers restant de financement par actions. Les instruments financiers non dilutifs envisagés par la Société sont une combinaison de prêts bancaires, de dettes structurées, de paiements à terme sur la production et de flux de redevances. L’actionnaire principal de la Société, The Pallinghurst Group, soutient pleinement le projet de PVA de Bécancour. Rien ne garantit qu’un tel financement supplémentaire sera disponible ou que, s’il l’est, il pourra être obtenu à des conditions favorables pour la Société. L’incapacité d’obtenir du financement additionnel à des conditions favorables, ou de l’obtenir tout court, pourrait avoir un effet négatif important sur la capacité de la Société à compléter la construction du projet PVA de Bécancour.

Échéancier du projet

Compte tenu de la forte rentabilité révélée par le FEL-1, Nouveau Monde a entamé une étude de préfaisabilité FEL-2, basée sur les résultats des modules de démonstration, laquelle devrait être terminée durant les six premiers mois de 2022. Le FEL-1 a évalué diverses stratégies pour optimiser le déploiement du projet, notamment en passant directement au programme FEL-2 amélioré qui comprend l’ingénierie détaillée de certaines parties du projet et une séquence de construction et de mise en service modulaire, permettant de mettre à disposition une capacité de production initiale plus tôt, pendant que les activités de construction sont encore en cours. Le cheminement du projet au-delà de la conception détaillée et du lancement de la phase de construction sera déterminé par les partenariats financiers et les engagements des clients finaux. La direction prévoit actuellement que la mise en service des premières lignes de production de la phase 2 du projet VAP de Bécancour débutera au T1-2025.

Image : Échéancier prospectif du projet VAP de Bécancour
https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/0bcd81c4-ffa4-48dc-bdaa-7933b1e614a7

Réduction des risques par la construction d’une usine importante en phase 1 et R&D stratégique

La production de graphite sphérique purifié enrobé, utilisé comme matériel d’anode dans les batteries lithium-ion, nécessite trois grandes étapes, à savoir : la mise en forme, la purification et l’enrobage. Depuis 2016, la Société a investi environ 27 millions $ dans le développement de procédés et la réduction des risques grâce à des essais au banc à grande échelle et à la construction d’unités de démonstration. Depuis le début 2020, Nouveau Monde exploite deux unités de mise en forme à l’échelle industrielle dans lesquelles près de 1 000 lots ont été traités afin de valider les paramètres de traitement optimaux et le profil de performance des équipements à mettre en œuvre pour produire de façon méthodique en respectant les exigences des clients. D’importantes améliorations et modifications de l’équipement ont été réalisées sur place afin d’obtenir un débit de fonctionnement et un rendement global optimisés, tout en maintenant la qualité constante du matériel conformément aux spécifications. Les programmes internes de R&D en cours sur le processus de mise en forme visent l’excellence en matière de fabrication grâce à l’amélioration de la compréhension fondamentale de la dynamique des fluides et des flux d’air par l’utilisation du balayage conforme à l’exécution, la modélisation numérique et le recours à des technologies avancées d’automatisation et d’intelligence artificielle.

En ce qui concerne le secteur de purification de la phase 1 de cette unité, Nouveau Monde a développé son propre procédé thermochimique qui est actuellement déployé à une capacité nominale de 1 500 tpa dans l’installation d’Olin adjacente au site industriel de la Société. La première mise en service est prévue pour les six premiers mois de 2021 (la construction de l’unité de purification de la phase 1 pour le matériel des batteries au lithium-ion a commencé à Bécancour et le terrain destiné à l’expansion de la phase 2 est maintenant acquis).

L’étape finale du processus de production du matériel d’anode consiste à revêtir le graphite sphérique purifié d’un matériau à base de carbone afin de minimiser la surface et d’améliorer la stabilité de l’interface électrolytique solide. Nouveau Monde se trouve actuellement au stade de l’ingénierie détaillée et a lancé l’approvisionnement pour construire le premier module de la phase 1 de l’usine d’une capacité de 2 000 tonnes par an qui devrait être mis en service au début de 2022 (Nouveau Monde fait progresser son module de production de graphite sphérique enrobé de 2 000 tonnes – mise en service prévue au T1-2022). Nouveau Monde croit que sa stratégie de réduction des risques grâce à un investissement dans le déploiement rapide d’un premier module complet et évolutif permettra une qualification plus rapide du produit auprès des fabricants de batteries au lithium-ion et un développement technique plus efficace et plus fiable.

Offre de produits et commercialisation

Le schéma de traitement du matériel d’anode élaboré par Nouveau Monde est conçu pour produire du matériel d’anode de différentes tailles de particules, variant entre 8 et 20 µm, dont l’adaptabilité permet de servir diverses applications de batteries au lithium-ion. Le numéro d’automne 2020 de Roskill faisait état d’un prix de vente moyen de 7 157 $ US/tonne pour le CSPG en 2019, avec des caractéristiques similaires à celles du matériel d’anode que devrait produire Nouveau Monde. La Société estime qu’il s’agit là d’une évaluation juste et prudente du prix de vente prévu pour le projet VAP de Bécancour. De plus, la Société et son équipe expérimentée de commercialisation de graphite développent activement des perspectives de valorisation du graphite micronisé de 1 et 8 µm, qui représente un précieux sous-produit du processus de fabrication du matériel d’anode, susceptible de servir de multiples applications de niche.

Dans son dernier rapport d’évaluation de février 2021 sur les grandes industries de batteries lithium-ion, Benchmark Mineral Intelligence prévoit 562 GWh en 2025 et 937 GWh en 2030 de capacité de batterie en Amérique du Nord et en Europe, avec une demande connexe d’anodes de graphite de 674 000 tpa et de 1 124 000 tpa, respectivement.

Meilleur de sa catégorie pour la réduction de l’empreinte carbone de la chaîne d’approvisionnement ; engagement en faveur de la neutralité carbone

Nouveau Monde cherche à contribuer à la décarbonisation de l’économie grâce à la production de matériaux de graphite, un ingrédient nécessaire à la fabrication de produits pauvres en carbone, avec la plus petite empreinte de gaz à effets de serre (« GES ») possible. En plus de faire avancer le développement scientifique et technologique afin d’extraire et de transformer le graphite de manière durable et peu polluante, la Société s’est engagée à compenser toutes les émissions de GES provenant de sources sur lesquelles elle exerce un contrôle direct ou qu’elle peut influencer de manière significative (c’est-à-dire les émissions de la Société de portée 1, de portée 2 et une partie de celles de portée 3). Selon la FEL-1, les émissions de GES prévues par le VAP de Bécancour sont détaillées dans le tableau 4.

ÉMISSIONS EN TONNES MÉTRIQUES ÉQUIVALENTES AU CO2 (T CO2 EQ)
  Source GES totaux
Portée 1

Combustion fixe N/A —   
Combustion mobile N/A —   
Émissions fugitives N/A —   
Émissions liées à la production

oxydation partielle du carbone provenant du garnissage du four (coke de pétrole calciné) 5 760
oxydation partielle du carbone provenant du brai de pétrole dans le processus de revêtement 1 975
Portée totale 1   7 735
Portée 2

Combustion fixe production électrique 300
Portée totale 2   300
 

Portée 3

Combustion fixe combustion de matières résiduelles (condensées) dérivées du brai 4 608
Combustion mobile

transport de coke de pétrole calciné 260
transport du brai de pétrole 255
Émissions liées à la production production de coke de pétrole calciné 3 842
Portée totale 3   8 965  
 GRAND TOTAL   17 000  

Tableau : Bilan carbone prévisionnel du projet VAP de Bécancour

Les coûts compensatoires sont estimés à 11,86 $ US/t éq CO2 par tonne de CSPG produite et représentent environ 202 000 $ US par an. Par produit, cela représente environ 3,83 $ US par tonne de produit CSPG et 2,01 $ US par tonne de sous-produit.

L’empreinte écologique (GES) prévue pour le projet VAP de Bécancour provient du FEL-1, de ses bilans énergétiques et massiques associés, et du scénario d’approvisionnement le plus probable pour les ressources utilisées dans les procédés, comme le coke de pétrole calciné et le brai de pétrole. Nouveau Monde cherche à développer et à produire le matériel d’anode à base de graphite de qualité le plus propre qui soit et s’efforce continuellement d’atteindre l’excellence en matière de réduction des émissions de GES et des répercussions environnementales.

Nouveau Monde a mis en place des programmes de R&D en collaboration avec le professeur Philippe Ouzilleau, PhD, de l’Université McGill de Montréal, dans le but de trouver des sources de carbone de remplacement au produit à base de pétrole actuellement utilisé dans le processus de revêtement. Son objectif est de réduire considérablement ses émissions de carbone.

Nouveau Monde maintient également son engagement envers la carboneutralité à l’échelle de la Société, notamment en ce qui concerne la mine et le concentrateur de Matawinie à Saint-Michel-des-Saints ainsi que le projet VAP de Bécancour.

Coexistence du projet minier de Matawinie et du projet PVA de Bécancour

La FEL-1 n’affecte ni ne modifie l’étude de faisabilité du Règlement 43-101 (« NI 43-101 ») relative au projet minier de Matawinie déposée le 10 décembre 2018. Bien que Nouveau Monde soit d’avis que le développement d’un modèle d’affaires entièrement contrôlé et intégré comporte des avantages opérationnels et financiers évidents, le projet minier de Matawinie et le projet PVA de Bécancour devraient être considérés indépendamment l’un de l’autre en ce qui concerne leur viabilité économique. Ainsi, la Société a l’intention de vendre opportunément les grosses paillettes de haute pureté provenant du projet minier de Matawinie directement sur les marchés de tiers pour le graphite traditionnel et de spécialité, tandis que le projet PVA de Bécancour entend s’approvisionner en produits, composés de paillettes fines et intermédiaires, auprès de sources multiples. À titre de référence, la FEL-1 a été établie en fonction d’un prix de la matière première de concentré de graphite identique à une moyenne pondérée entre le prix de vente prévu des paillettes intermédiaires et fines figurant au tableau 19.3 de l’étude de faisabilité du Règlement 43-101 pour la Matawinie. Nouveau Monde a l’intention de privilégier l’utilisation de la matière première produite en Matawinie, mais la Société entend s’approvisionner de temps à autre auprès d’autres fournisseurs de graphite si les conditions du marché ou de l’exploitation le justifient.

Grâce à la structure modulaire de la phase 2 du projet PVA de Bécancour, la direction est d’avis que Nouveau Monde pourra probablement accroître davantage sa capacité nominale une fois celle-ci atteinte avec succès. Une telle expansion lors de la phase 3 est en cours d’analyse par la direction, mais sa mise en œuvre n’a pas été approuvée et est entièrement spéculative à l’heure actuelle.

La Société informera ses actionnaires des développements importants concernant le projet PVA de Bécancour, comme l’exigent ses obligations d’information continue prévues par le Règlement 51-102.

À propos de Nouveau Monde

Nouveau Monde travaille à se positionner comme élément clé au sein de la révolution des énergies durables. La Société développe une source pleinement intégrée de matériaux écologiques d’anodes pour batteries au Québec, Canada. Ciblant un lancement de ses opérations commerciales à pleine capacité en 2023, la Société développe des solutions carboneutres avancées de matériaux à base de graphite pour les marchés en pleine expansion des piles à combustible et des batteries lithium-ion. Avec ses opérations à faible coût et de hautes normes ESG, Nouveau Monde aspire à devenir un fournisseur stratégique pour les grands fabricants de batteries et de véhicules partout dans le monde, assurant un approvisionnement robuste et fiable en matériaux avancés tout en garantissant la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement.

Média  Investisseurs 
Julie Paquet
Directrice, Communications 
+1-450-757-8905 #140
jpaquet@nouveaumonde.ca
Christina Lalli
Directrice, Relations avec les investisseurs
+1 438-399-8665 
clalli@nouveaumonde.ca

Abonnez-vous à notre fil de nouvelles : https://nouveaumonde.group/fr/investisseurs/#news

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, (i) l’échéancier et les paramètres d’exploitation du projet PVA de Bécancour, (ii) les paramètres financiers du projet PVA de Bécancour, y compris les coûts en capital et les coûts d’exploitation, (iii) la stratégie de financement du projet PVA de Bécancour, (iv) les avantages de la stratégie de réduction de risque de la Société, (v) les résultats des initiatives de carboneutralité, (vi) l’impact positif de ce qui précède sur les paramètres économiques du projet, (vii) les résultats prévus des initiatives décrites ci-dessus, (viii) la capacité de production envisagée pour le projet, (ix) l’offre et la demande futures du marché, (x) les prix futurs des minéraux et (xi) la mission et la stratégie de Nouveau Monde et le paragraphe « À propos de Nouveau Monde » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives et les objectifs de la Société, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs reposent nécessairement sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes. Par ailleurs, ces énoncés prospectifs sont basés sur différents facteurs et hypothèses sous-jacents, notamment la livraison et l’installation en temps opportun de l’équipement requis pour la production, les perspectives et occasions d’affaires de la Société et les estimations du rendement opérationnel de l’équipement, et ne sont pas garants du rendement futur.

L’information prospective et les énoncés prospectifs sont sujets à des risques connus et inconnus et à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux anticipés ou suggérés dans l’information prospective et dans les énoncés prospectifs. Les facteurs de risque qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements réels soient sensiblement différents des attentes actuelles comprennent notamment des retards quant aux dates de livraison prévues de l’équipement, la capacité de la Société à mettre en œuvre ses initiatives stratégiques et si ces initiatives stratégiques donneront les résultats escomptés, la disponibilité d’un financement ou d’un financement à des conditions favorables pour la Société, la dépendance vis-à-vis des prix des matières premières, l’impact de l’inflation sur les coûts, les risques d’obtention des permis nécessaires, le rendement opérationnel des actifs et des activités de la Société, les facteurs concurrentiels dans le secteur de l’exploitation minière et de la production du graphite, les changements aux lois et aux règlements ayant une incidence sur les activités de la Société, le risque d’acceptabilité politique et sociale, le risque lié à la réglementation environnementale, le risque lié aux devises et aux taux de change, les développements technologiques, l’impact de la pandémie de COVID-19 et des mesures mises en place par les gouvernements en réaction à cette pandémie, et la conjoncture économique en général ainsi que les risques liés aux bénéfices, aux dépenses d’investissement, aux flux de trésorerie et à la structure du capital et les risques commerciaux généraux. D’autres facteurs imprévisibles ou inconnus qui ne sont pas abordés dans la présente mise en garde pourraient aussi avoir un impact défavorable important sur les énoncés prospectifs.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révéleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles de la direction et ses plans pour l’avenir. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, ni d’expliquer toute différence importante entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse. 

De plus amples renseignements concernant la Société sont disponibles dans la base de données SEDAR (www.sedar.com) et sur le site internet de la Société au : www.NouveauMonde.group/fr/.