Minière Osisko dépose une EEP actualisée positive pour Windfall

Minière Osisko dépose une EEP actualisée positive pour Windfall




Minière Osisko dépose une EEP actualisée positive pour Windfall

Moyenne de 300 000 oz Au pour les sept premières années de production complètes

TRI après impôt de 39,3% et VAN après impôt de 1,5 milliard $CA à un prix de l’or de 1500$ US/oz et 18 années de durée de vie de la mine («LOM»)

Flux de trésorerie annuel moyen après impôt de 253 M$ CA pour les sept premières années de production complètes

TORONTO, 07 avr. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — Minière Osisko Inc. (OSK: TSX, «Osisko» ou la «Société») a le plaisir d’annoncer les résultats significatifs et positifs de l’Étude Économique Préliminaire indépendante («EEP») préparée conformément au Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers («43-101») pour le gîte aurifère Windfall de calibre mondial, entièrement détenu par la Société et situé dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi, dans le canton d’Urban, Eeyou Istchee Baie-James, Québec.

Cette EEP livre un scénario de base robuste pour le développement du gîte aurifère Windfall en tant que mine souterraine avec double accès par rampe et l’usine de traitement centralisée au site. Cette étude inclut les résultats de forage disponibles au 30 novembre 2020 (forages complétés en septembre 2020). Osisko continue d’avancer rapidement les travaux de surface et souterrains à Windfall où la rampe d’exploration de plus de 8,5 kilomètres a récemment atteint une profondeur verticale de 500 mètres (voir communiqué de presse d’Osisko daté du 25 mars 2021).

Faits saillants

  • 7 premières années de production complètes: moyenne de 300 000 oz Au/an avec teneur moyenne diluée 8,1 g/t Au;
  • Pic de production de 328 000 oz Au à l’année 6; moyenne de production d’or de 238 000 oz Au/an sur les 18 années de durée de vie de la mine (basée sur les données de l’estimation des ressources minérales (« ERM ») au 30 novembre 2020)*;
  • Taux de rendement interne (« TRI ») de 50,6% après impôt,; valeur actualisée nette (« VAN ») avant impôt de 2,6 milliards $CA; VAN après impôt de 1,5 milliard $CA; période de recouvrement de 2,2 ans à partir du début de la production;
  • Moyenne de flux de trésorerie de 253M $CA après impôt pour les 7 premières années de production complètes (1,8 milliard $CA cumulatif); flux de trésorerie cumulatif après impôt de 2,6 milliards $CA sur 18 années de LOM;
  • Coûts de maintien tout inclus («AISC») de 610 $US/oz Au
  • Coût de construction («Capex») de 544 millions $CA (incluant construction de la ligne électrique et 55 millions $CA en contingence de coûts directs et indirects), ratio VAN/Capex de 2,7;
  • L’EEP considère une capacité d’usinage de 3100 tonnes par jour (“tpj”);
  • Récupération moyenne de 94,8% pour l’or; coûts d’opération de 122 $CA/tonne;
  • Windfall générera des revenus bruts de 8,2 milliards $CA et des paiements d’impôts et de droits miniers de 1,7 milliard $CA;
  • Création d’environ 400 emplois permanents et de 200 emplois indirects durant l’opération et plus de 500 emplois durant la phase de construction.

*Mise en garde – Le lecteur est avisé que l’EEP résumée dans ce communiqué de presse vise seulement à fournir une revue initiale et simplifiée du potentiel du projet et des options de design et de conception. Le plan minier de l’EEP et le modèle économique incluent plusieurs hypothèses et l’utilisation de ressources minérales présumées. Les ressources minérales présumées sont considérées comme étant trop spéculatives pour être utilisées dans des analyses économiques excepté lorsque permises par le règlement 43-101 pour les études économiques préliminaires. Il n’y a aucune garantie que les ressources minérales présumées puissent être converties en ressources minérales indiquées ou en ressources minérales mesurées, et à ce titre, il n’y a aucune garantie que les paramètres économiques du projet décrits dans le présent communiqué seront atteints.

John Burzynski, chef de la direction de Minière Osisko a déclaré: «La somme de nos travaux à date démontre un scénario de base très robuste pour une nouvelle mine d’or significative et très profitable au Québec. Cette EEP constitue un important jalon intérimaire dans la progression de notre important programme de travaux à Windfall avec un rendement interne après impôt robuste de 39% et une valeur nette actualisée après impôt de 1,5 milliard $CA en utilisant un prix de l’or de 1500 $US/oz. Nous croyons que ces résultats très positifs sont conservateurs. L’inclusion éventuelle des résultats à haute teneur reçus depuis novembre 2020 combinée aux résultats anticipés jusqu’à la complétion du programme de forages intercalaires prévu au début de l’automne 2021 pour l’étude de faisabilité définitive («EFD») devrait permettre une conversion de quantité additionnelle significative d’onces à haute teneur provenant des ressources de catégorie présumée issue de l’ERM vers les ressources de catégories mesurées et indiquées. Au cours des 12 prochains mois, nous nous concentrerons à compléter le programme de forages intercalaires, l’EFD, l’optimisation du programme de capital et de plans d’opération ainsi qu’à la sécurisation du financement du projet, et ce, en avançant vers notre objectif d’amener le projet à sa phase de production en 2024».

L’étude indépendante a été préparée par BBA Inc. sous la supervision de M. Don Njegovan, chef des opérations pour Osisko, et Mlle Kim-Quyên Nguyên, ing., MBA, directrice de projet pour Osisko, avec l’équipe technique du Groupe Osisko et inclut les contributions des équipes de géologie et d’ingénierie de BBA Inc., Entech Mining Ltd. (Toronto), Andrieux & Associates Geomechanics Consulting LP (A2GC, Montréal), GCM Consultants (Montréal), Golder Associates Ltd. (Montréal) et WSP Canada Inc. (Val d’Or). Ces firmes ont fourni les estimations des ressources minérales, les paramètres de conception et les estimations de coûts pour les opérations minières, les installations de l’usine de traitement, la sélection des principaux équipements, l’entreposage des stériles et des résidus miniers, la restauration et l’obtention des permis. Le tableau 5 résume les contributeurs et leurs champs de responsabilité respectifs.

Tableau 1: Synthèse de l’EEP (rapporté en $CA, excepté lorsque stipulé)

Matériel minéralisé extrait total (t) 19 699 688
Teneur moyenne diluée de chantier (g/t Au) 7,38
Teneur moyenne diluée de développement (g/t Au) 5,43
Teneur d’alimentation d’usine de traitement (g/t Au) 6,95
Or contenu total (oz) 4 400 711
Or produit total (oz) 4 174 870
Or payable total (oz) 4 172 782
Récupération d’or payable (%) 94,8%
Production annuelle moyenne d’or (oz d’or par an) 238 314
Total des dépenses en immobilisations initiales (M$ CA) 543,5
Dépenses en immobilisations de maintien (M$ CA) 761,5
Coût d’exploitation unitaire (par tonne usinée)  
Extraction minière ($ CA) 57,29
Traitement du matériel minéralisé ($ CA) 26,85
Gestion des eaux et des résidus miniers ($ CA) 9,91
Dépenses générales et administratives ($ CA) 27,71
Coût d’exploitation unitaire total (par tonne usinée) ($ CA) 121,76

Tableau 2: Synthèse des paramètres économiques (1500 $ US/once d’or)

Revenus NSR (LOM) (M$ CA) 8 150
Total des flux de trésorerie avant impôt (LOM) (M$ CA) 4 286
Flux de trésorerie moyenne annuelle avant impôt (LOM) (M$ CA) 245
Impôts sur le résultat (LOM) (M$ CA) 1 686,6
Total des flux de trésorerie disponibles après impôt (LOM) (M$ CA) 2 599,7
Flux de trésorerie disponibles annuels moyens après impôt (M$ CA) 148
Taux d’actualisation (%) 5,0
VAN avant impôt (M$ CA)         2 571
TRI avant impôt (%) 50,6
Période de recouvrement avant impôt à partir du début de la production (années) 2,0
VAN après impôt (M$ CA) 1 534,4
TRI après impôt (%) 39,3%
Période de recouvrement après impôt à partir du début de la production (années) 2,2

Tableau 3: Coût de maintien tout inclus (AISC)

Coût d’extraction minière (M$ CA) 1 128,6
Coût de traitement du matériel minéralisé (M$ CA) 528,9
Gestion des eaux et des résidus miniers (M$ CA)         195,3
Dépenses générales et administratives (M$ CA) 545,8
Affinage et fusion (M$ CA)         28,1
Redevances (M$ CA) 163,0
Crédits pour l’argent en sous-produit (M$) (41,5)
Coût d’exploitation ajusté 2 548,2
Dépenses en immobilisations de maintien (M$ CA) 666,4
Coût de fermeture net de la valeur de récupération (M$ CA) 95,1
Total 3 309,7
Coût de maintien tout inclus ($ CA/oz)** 793,2
Coût de maintien tout inclus ($ US/oz)** 610,1

** Les coûts de maintien tout inclus sont présentés tels que définis par le World Gold Council (« WGC ») déduction faite des dépenses G&A du siège social

Tableau 4: Sensibilité (scénario de base en caractères gras)

Prix de l’or (US$/oz) $1300 $1400 $1500 $1600 $1700 $1800 $1900 $2000
VAN avant impôt 5 % (M$ CA) 1906,0 2238,6 2571,3 2903,9 3236,5 3569,2 3901,8 4234,4
VAN après impôt 5 % (M$ CA) 869,1 1201,7 1534,4 1867,0 2199,6 2532,3 2864,9 3197,5
TRI avant impôt 41,1% 45,9% 50,6% 55,1% 59,5% 63,8% 68,0% 72,1%
TRI après impôt 27,3% 33,6% 39,3% 44,8% 49,9% 54,9% 59,7% 64,3%
Période de recouvrement avant impôt à partir du début de la production (années) 2,4 2,2 2,0 1,8 1,7 1,6 1,5 1,4
Période de recouvrement après impôt à partir du début de la production (années)) 3,0 2,5 2,2 2,0 1,8 1,6 1,5 1,4

TAUX DE CHANGE
($ US : 1,00 $ CA)
0,90 0,85 0,80 0,77 0,70 0,65 0,60 0,55
VAN avant impôt 5 % (M$ CA) 1844,9 2096,2 2379,0 2,571,3 3065,7 3488,3 3981,3 4563,9
VAN après impôt 5 % (M$ CA) 808,0 1059,3 1342,1 1534,4 2028,8 2451,4 2944,4 3527,1
TRI avant impôt 40,2% 43,9% 47,9% 50,6% 57,2% 62,7% 69,0% 76,1%
TRI après impôt 26,1% 30,9% 36,0% 39,3% 47,3% 53,7% 60,8% 68,7%
Période de recouvrement avant impôt à partir du début de la production (années) 2,5 2,3 2,1 2,0 1,7 1,6 1,4 1,3
Période de recouvrement après impôt à partir du début de la production (années)) 3,1 2,7 2,4 2,2 1,9 1,6 1,5 1,3

Tableau 5: Firme de consultants et champs de responsabilité

Firme Consultant  
A2GC
  • Caractérisation du massif rocheux et données de mécanique des roches pour la conception de la mine souterraine
BBA Inc.
  • Bilan massique;
  • Géologie, exploration et forage actuels et historiques;
  • Préparation des échantillons, AQ/CQ et vérification des données;
  • Modélisation géologique et estimation des ressources minérales;
  • Élaboration et analyse du programme d’essais métallurgiques,
  • Bilan massique et d’eau pour le concasseur et l’usine de traitement,
  • Conception de l’usine de traitement et du concasseur, coûts capitaux et d’opération;
  • Conception et coûts associés aux infrastructures électriques et de TI (approvisionnement);
  • Conception et estimation de coûts du centre d’opérations intégrées à distance;
  • Coûts d’exploitation liés aux dépenses générales et administratives;
  • Analyse financière et intégration globale conformément au Règlement 43-101.
Entech Mining Ltd.
  • Conception des mines souterraines, infrastructures souterraines, ventilation, calendrier de production, coûts d’exploitation et dépenses en immobilisations pour les mines souterraines.
Golder Associates Ltd
  • Caractérisation géochimique des roches stériles, des résidus miniers et du matériel minéralisé;
  • Conception et coûts de l’infrastructure de gestion des résidus;
  • Bilan hydrique des sites dans leur ensemble;
  • Données hydrogéologiques et sur la qualité des eaux souterraines pour les études environnementales;
  • Données hydrogéologiques pour la conception de la mine souterraine;
WSP Canada Inc.
  • Conception et coûts associés aux infrastructures en surface au site Windfall;
  • Conception et coûts associés aux services au site;
  • Évaluation et coûts associés aux routes hors site permettant d’accéder au site Windfall;
  • Évaluation et coûts associés aux routes et plateforme sur site;
  • Conception et coûts associés aux infrastructures électriques sur le site;
  • Conception et coûts associés aux installations de gestion des résidus miniers, du matériel minéralisé et des stériles en surface;
  • Conception et coûts associés aux infrastructures de gestion des eaux de surface;
  • Conception et coûts de l’usine de filtration des résidus et infrastructures d’entreposage des résidus;
  • Conception et coûts de l’infrastructure et distribution du remblai en pâte souterrain;
  • Études environnementales, obtention des permis et coûts de fermeture;
  • Contexte réglementaire, considérations sociales et enjeux environnementaux anticipés;
  • Intrant géotechnique pour la conception d’infrastructure de surface.
GCM Consultants
  • Conception de l’usine de traitement des eaux, coûts d’exploitation et dépenses en immobilisations

Estimation des ressources minérales
L’EEP est basée sur l’estimation de ressources minérales mesurées, indiquées et présumées réalisées par Pierre-Luc Richard (géo., B.Sc.) de BBA Inc. (La personne qualifiée indépendante aux fins de l’ERM conformément au Règlement 43-101) pour le dépôt aurifère Windfall (Tableau 6). Cette estimation de ressource minérale utilise un seuil de coupure de 3,5 g/t Au.

Tableau 6: Estimation de ressource minérale pour le gîte Windfall (1)

Secteur Measurées Indiquées Présumées
Tonnes (t) Teneur Au (g/t) Teneur Ag (g/t) Onces Au (000 oz) Onces Ag (000 oz) Tonnes (t) Teneur Au (g/t) Teneur Ag (g/t) Onces Au (000 oz) Onces Ag (000 oz) Tonnes (t) Teneur Au (g/t) Teneur Ag (g/t) Onces Au (000 oz) Onces Ag (000 oz)
Lynx 521 11,3 8,1 189 135 3075 11,0 6,6 1088 655 7418 9,9 3,5 2355 833
Underdog 562 8,0 1,1 145 20 4788 6,9 0,9 1068 139
Main 1865 7,3 5,7 436 339 3540 5,9 3,3 673 375
Triple 8 655 7,1 4,7 149 99
Total 521 11,3 8,1 189 135 5502 9,4 5,7 1668 1013 16401 8,0 2,7 4244 1446

Les remarques sur l’ERM et sur la modélisation des ressources sont présentées ci-bas.

Tableau 7: Synthèse des dépenses en immobilisations

DÉPENSES EN IMMOBILISATIONS (M$ CA) PRÉPRODUCTION MAINTIEN TOTAL
Extraction du matériel minéralisé 75,2 575,4 650,5
Usine de traitement 131,9 47,1 179,0
Installations minières en surface 12,6 4,0 16,7
Électricité et communication 49,2 0,8 50,0
Infrastructures sur le site de l’usine 12,2 2,1 14,3
Gestion des eaux et des résidus miniers         61,5 15,1 76,6
Coûts indirects 145,4 9,2 154,6
Restauration de site  – 95,1 95,1
Sous-total 488,1 748,8 1236,8
Contingence 55,4 12,8 68,2
Total des dépenses en immobilisations 543,5 761,5 1305,0
Revenus NSR en production   8 150,2 8 150,2

Notes: Les totaux pourraient différer de la somme des composantes puisque les nombres ont été arrondis. Le total exclu $33M, la sommation du coût des broyeurs et du camp qui sont considérés comme des coûts non récupérables

Tableau 8: Synthèse des coûts d’exploitation

COÛTS D’EXPLOITATION (C$M) PRÉPRODUCTION
Extraction minière 1 128,6
Traitement du matériel minéralisé 528,9
Gestion des eaux et des résidus miniers 195,3
Dépenses générales et administratives         545,8
Coût d’exploitation total 2 398,6

Exploitation minière
Les ressources minérales utilisées dans le plan minier sont comprises dans trois zones différentes (Lynx Main et Underdog) sur une distance latérale de 2300 mètres et s’étendent de la surface jusqu’à une profondeur d’environ 1500 mètres. Chaque zone est caractérisée par de multiples panneaux tabulaires principalement orientés est-nord-est et inclinés à la verticale ou presque.

La mine souterraine soutiendra un taux de production de 3100 tpj. La méthode d’abattage privilégiée est la méthode par longs trous avec retrait longitudinal. La dimension des chantiers varie de 10 à 30 mètres en longueur, de 20 à 25 mètres de haut, et d’une épaisseur minimale de 4 mètres. Le matériel minéralisé sera extrait au moyen d’une flotte de véhicules chargeurs-transporteurs de 15 tonnes et de camions de halage de 51 tonnes se déplaçant le long d’une rampe.

Traitement du matériel minéralisé
En tout, 3100 tpj de matériel minéralisé tout-venant seront traitées à l’usine de traitement au site Windfall. L’usine de traitement de matériel minéralisé comprendra un concasseur primaire, un broyeur SAG primaire (22 pi x 12 pi, en circuit fermé avec un concasseur à cône) et un broyeur à boulets secondaire (17 pi x 25 pi, en circuit fermé avec des cyclones – circuit SABC). Un circuit gravimétrique suivi d’une cyanuration intensive récupérera l’or grossier alors que la surverse des cyclones, à P80= 37 microns alimentera un circuit de carbone en lixiviat (« CIL ») comptant huit (8) cuves, suivi par une étape de destruction du cyanure SO2/air. L’or et l’argent seront récupérés via un circuit d’adsorption-désorption-récupération (« ADR ») et de cellules électrolytiques situées dans une chambre de coulée qui permettront de récupérer l’or et de produire des barres de doré.

L’usine de traitement sera suivie d’un parc à résidus pour la première année et par la suite, par une usine de filtration des résidus, avec des filtres-presses, permettra de produire du remblai en pâte qui sera envoyé sous-terre et/ou de filtrer les résidus avant de les envoyer au parc.

L’or et l’argent seront récupérés. L’usine de traitement produira des barres de doré, et la récupération moyenne payable pour l’or est estimée à 94,8 %, et à 78,3 % pour l’argent sur la durée de vie de la mine.

L’usine de traitement comprendra également un laboratoire, des bureaux pour le concentrateur et la mine, un vestiaire pour les employés, un entrepôt et un local de premiers soins.

Infrastructures de surface et coûts indirects
Les infrastructures pour l’extraction minière et pour le traitement de matériel minéralisé seront localisées au site Windfall. La mine prévoit l’amélioration des infrastructures existantes suivantes en surface : route d’accès au site, systèmes d’eau potable et septique, portails d’accès à la mine souterraine, systèmes de ventilation pour la mine (aération et évacuation), guérites principale et secondaire, garage de surface, haldes à stérile, halde de mort-terrain, halde de matériel minéralisé; ainsi que la construction des infrastructures suivantes : usine de traitement de matériel minéralisé, incluant le concasseur, les bureaux, les vestiaires et l’entrepôt, une ligne électrique 120kV de 94km originant de Lebel-sur-Quévillon, une sous-station électrique de 120 kV, une usine de traitement des eaux usées, des infrastructures de gestion des eaux de surface, incluant les fossés, bassins et stations de pompage ainsi que le parc à résidus. Des infrastructures déjà existantes seront aussi conservées telles que la halde à stériles, la halde à mort-terrain ainsi que le complexe de camp comprenant les dortoirs et la cafétéria, notamment.

Les frais indirects, notamment les frais du propriétaire, les coûts d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction, les installations temporaires pour la construction et les autres frais connexes sont estimés à 146 millions $CA. Un montant supplémentaire de 55,4 millions $CA a été alloué pour des contingences en lien avec des coûts directs et indirects spécifiques.

Environnement et restauration
Le projet Windfall est localisé sur le territoire régi par la Convention de la Baie-James et du Nord Québécois (« CBJNQ ») et est donc assujetti au processus d’étude d’impact environnemental et social («ÉIES») et du processus de révision prévu par la CBJNQ. Tous les projets miniers localisés sur le territoire couvert par la CBJNQ sont également soumis à la loi sur la qualité de l’environnement du Québec. Si le rapport d’ÉIES du projet Windfall est soumis avant le 29 août 2022, le projet serait alors visé par une clause d’antériorité et assujettit une évaluation environnementale fédérale («ÉE») selon la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (2012). Cependant, si le rapport est soumis après le 29 août 2022, le projet ne nécessiterait pas d’ÉE fédérale par l’Agence d’évaluation d’impact du Canada (2019) puisque le tonnage journalier est inférieur au seuil de 5000 tpj.

La collecte de données environnementales du milieu d’accueil a débuté et toutes les données recueillies serviront à la préparation de l’ÉIES, laquelle est présentement en cours.

En plus de l’approbation d’ÉIES provinciale, le projet nécessitera plusieurs autres permis et autorisations afin de pouvoir débuter la construction et ensuite démarrer les opérations. Les demandes d’autorisations seront déposées suivant la délivrance du certificat d’autorisation globale à la suite de l’approbation de l’ÉIES.

Un plan de réaménagement et de restauration a été élaboré conformément à la Loi sur les mines du Québec. Les coûts de restauration ont été estimés à 95,1 millions de dollars. L’objectif de la restauration vise à remettre le site dans un état satisfaisant, ce qui implique principalement l’élimination des risques inacceptables pour la santé et la sécurité des personnes, limiter la production et la propagation de contaminants susceptibles de porter atteinte au milieu récepteur et, à long terme, viser à éliminer toute forme d’entretien et de suivi, remettre le site dans un état visuellement acceptable et remettre le site des infrastructures (en excluant les aires d’accumulation de résidus miniers et de stériles miniers) dans un état compatible avec l’usage futur. L’estimation des coûts comprend le coût de la restauration du site ainsi que le suivi post-fermeture, 30% de coûts directs pour l’ingénierie et une contingence de 15% tel que prescrit dans les directives du MERN. Conformément à la règlementation en vigueur, la Société versera une garantie financière pour les coûts de restauration du site.

Implication des parties prenantes
Le projet Windfall est localisé sur des territoires traditionnels de la communauté Crie de Waswanipi. Osisko a adopté une approche proactive en matière de consultation des parties prenantes puisque plus de 170 rencontres ont déjà eu lieu depuis 2015, principalement avec la Première Nation Crie de Waswanipi ainsi que la communauté de Lebel-sur-Quévillon. L’information a aussi été partagée avec les communautés de Chapais, Chibougamau, Senneterre, la Première Nation Anishinabeg du Lac Simon et la Première Nation Atikamekw d’Obedjiwan, puisqu’ils ont manifesté leur intérêt à en apprendre plus sur le projet. Des consultations auprès des communautés autochtones et non autochtones en lien avec le projet ont été entreprises dès 2015 et se sont poursuivies avec de fréquentes mises à jour sur les activités reliées au projet, des rencontres, des événements portes ouvertes et des offres d’emploi et des possibilités de contrats.

Les préoccupations exprimées par les communautés portent sur la perturbation des lieux, la qualité de l’eau, les impacts sur la faune et les effets cumulatifs de tous les projets dans le secteur. Osisko est déterminée à poursuivre son dialogue avec les communautés potentiellement touchées dans le cadre du processus d’évaluation environnementale.

Les communautés autochtones et non autochtones ont toutes deux exprimé un fort appui pour le projet. Leur intérêt dans le projet vise surtout à maximiser les retombées économiques pour les communautés locales, particulièrement au niveau des emplois et des opportunités pour les entreprises tout au long des différentes phases du projet. En 2020, plus de 100 membres des communautés autochtones ont travaillé sur le site Windfall et Osisko a dépensé plus de 115 millions de dollars en achats de biens et de services auprès d’entreprises ou coentreprises des Premières Nations.

Redevance
Une redevance de 2,0 % revenus nets de fonderie (« NSR ») a été appliquée sur tous les métaux produits sur le projet Windfall.

Remarques

(1) Remarques concernant l’estimation des ressources minérales pour le gîte Windfall

  1. La personne qualifiée indépendante aux fins de l’ERM de 2021, tel que défini dans le Règlement 43-101, est Pierre-Luc Richard, géo. (OGQ #1119), de BBA inc. La date d’effet de l’estimation est le 30 novembre 2020.
  2. L’estimation des ressources minérales de Windfall est conforme aux « CIM Estimation of Mineral Resources and Mineral Reserves Best Practice Guidelines » du 29 novembre 2019.
  3. Ces ressources minérales ne sont pas des réserves minérales puisque leur viabilité économique n’a pas été démontrée. La quantité et la teneur des ressources minérales présumées présentées dans ce communiqué sont de nature incertaine et il n’y a pas eu suffisamment de travaux d’exploration réalisés pour définir ces ressources comme étant des ressources indiquées ou mesurées; toutefois, il est raisonnable de s’attendre à ce que la majeure partie des ressources minérales présumées puisse être convertie en ressources minérales indiquées en poursuivant l’exploration.
  4. Les ressources sont présentées avant dilution et in situ et sont considérées comme ayant des perspectives raisonnables d’extraction économique. Les blocs isolés et discontinus dont la teneur est supérieure à la teneur de coupure choisie sont exclus de l’estimation des ressources minérales. Les blocs qui doivent être inclus, c’est-à-dire les blocs isolés dont la teneur est inférieure à la teneur de coupure situés à l’intérieur des volumes potentiellement exploitables, ont été inclus dans l’estimation des ressources minérales.
  5. Au 30 novembre 2020, la base de données comprenait un total de 3 612 sondages totalisant 1 343 593 mètres de forage dans le secteur ciblé pour l’estimation des ressources minérales, dont 2 959 sondages (1 161 872 mètres) ont été forés et analysés par Osisko. L’espacement entre les sondages est d’environ 12,5 mètres × 12,5 mètres pour le forage de définition et 25 mètres × 25 mètres pour le forage intercalaire, avec un espacement plus grand pour le forage d’expansion.
  6. Tous les résultats d’analyse de carottes de forage publiés par Osisko ont été obtenus à partir de méthodes analytiques décrites à la section « Contrôle de la qualité et protocoles de présentation » ci-dessous.
  7. L’interprétation géologique du gîte est basée sur les lithologies, le style de minéralisation, l’altération et les éléments structuraux. La plupart des enveloppes minéralisées sont subverticales, orientées NE-SO avec une plongée d’environ 40 degrés vers le nord-est. Les modèles fil-de-fer en 3D ont été générés dans le logiciel de modélisation Leapfrog Geo, en utilisant des intervalles minéralisés sélectionnés à la main. L’estimation des ressources minérales englobe 374 domaines tabulaires, subverticaux pour la plupart, définis par des modèles fil-de-fer individuels d’une épaisseur réelle d’au moins 2,0 mètres.
  8. Les analyses ont été regroupées à l’intérieur des domaines minéralisés en composites de 2,0 mètres de long. Des valeurs de 0,00125 g/t Au et 0,0025 g/t Ag (1/4 de la limite de détection) ont été utilisées comme teneurs dans le cas des carottes non analysées.
  9. Une teneur de coupure supérieure a été appliquée aux composites à haute teneur. La teneur de coupure supérieure a été déterminée dans chaque secteur par analyse statistique des zones regroupées partageant des caractéristiques minéralisées similaires. La teneur de coupure supérieure varie de 10 g/t Au à 200 g/t Au et de 5 g/t Ag à 150 g/t Ag. Une stratégie de coupure en plusieurs étapes, où la valeur de la teneur de coupure diminue à mesure que la distance d’interpolation augmente, a été utilisée pour l’estimation des teneurs.
  10. Les blocs modèles ont été produits à l’aide du logiciel Studio RM de Datamine™. Les modèles sont définis par des cellules de 5 mètres en direction NE par 2 mètres en direction NO par 5 mètres de hauteur, subdivisées en sous-cellules de dimensions minimales de 1,25 mètre NE par 0,5 mètre NO par 1,25 mètre de hauteur.
  11. Des interpolations par krigeage ordinaire (KO) ont été produites pour estimer les teneurs en or dans chaque secteur du gîte Windfall, tandis que les estimations des teneurs en argent ont été produites soit par krigeage ordinaire (KO) ou en utilisant la méthode d’interpolation de l’inverse de la distance au carré (ID2). Les paramètres d’estimation des teneurs en or sont basés sur l’analyse par variogramme des composites. Les paramètres d’estimation des teneurs en or ont été utilisés pour l’estimation des teneurs en argent.
  12. Une valeur de densité de 2,8 a été appliquée aux zones minéralisées.
  13. L’estimation des ressources minérales de Windfall comprend des ressources minérales des catégories mesurées, indiquées et présumées, tel que suit :

a. Les ressources minérales de catégorie mesurée sont définies manuellement et comprennent des secteurs où :

i. l’espacement entre les sondages est inférieur à 12,5 mètres,
ii. les blocs comprennent au moins quatre sondages,
iii. les preuves géologiques sont suffisantes pour confirmer la continuité de la géologie et de la teneur.
iv. les zones sont accessibles par des excavations souterraines.

b. Les ressources minérales de catégorie indiquée sont définies manuellement et comprennent des secteurs où :

i. l’espacement entre les sondages est généralement inférieur à 25 mètres,
ii. les blocs comprennent au moins deux sondages,
iii. les preuves géologiques sont suffisantes pour supposer la continuité de la géologie et de la teneur.

c. Les ressources minérales de catégorie présumée sont définies manuellement et comprennent des secteurs où :

i. l’espacement entre les sondages est inférieur à 100 mètres,
ii. les blocs comprennent au moins deux sondages,
iii. les preuves géologiques sont suffisantes pour suggérer, mais non vérifier, la continuité de la géologie et de la teneur.

  1. Les ressources minérales sont présentées selon une teneur de coupure de 3,5 g/t Au. L’estimation de la teneur de coupure est basée sur les paramètres économiques suivants : prix de l’or de 1 485 $ US/oz, taux de change de 1,30 USD/CAD, récupération à l’usinage de 94 %, pourcentage payable de 99,95 %, coût de vente de 5 $ US/oz, redevance NSR de 2 %, coût d’extraction minière de 100 $CA/t usinée, coût G&A de 30 $CA/t usinée, coût de traitement de 40 $CA/t, coût de transport de 2 $CA/t considérant que l’usine sera située sur le site, et coût environnemental de 10 $CA/t. Une teneur de coupure de 3,5 g/t Au a été sélectionnée plutôt que la teneur de coupure calculée de 3,2 g/t Au, afin de refléter une teneur de coupure minière réaliste.
  2. Les calculs ont été effectués avec des unités métriques (mètres, tonnes et g/t). Le contenu en métaux est présenté en onces troy (tonne métrique x teneur / 31,10348).
  3. La personne qualifiée indépendante n’a connaissance d’aucun enjeu environnemental, lié aux permis, juridique, lié aux titres, fiscal, sociopolitique ou lié à la commercialisation, ou de tout autre enjeu pertinent qui pourrait avoir une incidence importante sur l’estimation des ressources minérales.
  4. Les nombres de tonnes et d’onces sont arrondis au millier près, ce qui pourrait causer de légers écarts.

Personnes qualifiées indépendantes
Cette EPP a été préparée pour Osisko par BBA Inc. avec d’autres consultants de l’industrie, chacun étant une «personne qualifiée» selon le règlement 43-101. Chaque «personne qualifiée» a révisé et approuvé le contenu de ce communiqué de presse, incluant chaque «personne qualifiée» indépendante ci-bas conformément au Règlement 43-101:

  • Nicolas St-Onge, ing. (A2GC)
  • Colin Hardie, ing., Martin Houde, ing., Pierre-Luc Richard, géo., Charlotte Athurion, géo. (BBA)
  • Patrick Langlais, ing. (Entech Mining)
  • Yves Boulianne, ing., Michel Mailloux, ing. (Golder)
  • Eric Poirier, ing., Isabelle Larouche, ing., Simon Latulippe, ing. (WSP)
  • Marie-Claude Dion St-Pierre, ing. (GCM Consultants)

À propos du dépôt aurifère Windfall
Le gîte aurifère Windfall est situé entre Val-d’Or et Chibougamau, dans la région de l’Abitibi au Québec (Canada). Les ressources minérales du projet aurifère Windfall sont étayées par le rapport technique intitulé « Mineral Resource Estimate Update for the Windfall Project, Eeyou Istchee James Bay, Québec, Canada » et daté du 8 mars 2021 (avec une date d’effet au 30 novembre 2020), préparé par BBA Inc. pour Osisko (le «ERM de Windfall (2021)»). L’ERM de Windfall (2021) supposant une teneur de coupure de 3,50 g/t Au, comprend 521 000 tonnes à une teneur de 11,3 g/t Au (189 000 onces) dans la catégorie des ressources minérales mesurées, 5 502 000 tonnes à une teneur de 9,4 g/t Au (1 668 000 onces) dans la catégorie des ressources minérales indiquées et 16 401 000 tonnes à une teneur de 8,0 g/t Au (4 244 000 onces) dans la catégorie des ressources minérales présumées. Les principales hypothèses et les paramètres et méthodes employés pour préparer l’estimation des ressources minérales, sont décrits plus en détail dans l’ERM de Windfall (2021) disponible sur SEDAR (www.sedar.com) sous le profil d’émetteur de la Société. Le gîte aurifère Windfall est actuellement l’un des projets à l’étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada et est de calibre mondial. La minéralisation se trouve dans trois zones principales : Lynx, la zone Principale, et Underdog. La minéralisation se compose généralement de zones subverticales qui suivent les contacts d’intrusifs porphyriques plongeant au nord-est. Les ressources sont définies de la surface jusqu’à une profondeur de 1 600 mètres puisqu’elles englobent désormais la zone Triple 8 (T8). Les ressources excluant T8 sont définies de la surface jusqu’à une profondeur de 1 200 mètres. Le gîte demeure ouvert latéralement et en profondeur. De la minéralisation a été identifiée en surface dans certains secteurs et jusqu’à 2 625 mètres de profondeur dans d’autres secteurs; il existe donc un grand potentiel d’étendre la zone de minéralisation connue en profondeur et dans l’axe de plongée.

À propos de Minière Osisko Inc.
Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources aurifères au Canada. Osisko détient une participation de 100 % dans le gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban-Barry et de Quévillon (plus de 2 700 kilomètres carrés).

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs
Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Tout énoncé qui implique des prévisions, des attentes, des interprétations, des opinions, des plans, des projections, des objectifs, des hypothèses, des événements ou des rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « potentiel », « faisabilité », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Le présent communiqué contient des renseignements prospectifs portant notamment sur le fait que les estimés et hypothèses sous-jacent au EEP, la production projetée, le TRI après impôt, le TRI avant impôt, la VAN avant impôt, la VAN après impôt, l’estimé de durée de vie de la mine, les flux de trésorerie après impôt, le coût de maintien tout inclus, l’estimé des dépenses en immobilisation, le ratio VAN/capex, le tpj de traitement de matériel minéralisé à l’usine de traitement au site Windfall, l’estimé du traitement de matériel minéralisé, la récupération moyenne, les revenus bruts et impôt, l’estimé de la création d’emplois, la profitabilité de Windfall, les résultats futurs de forage; la capacité d’Osisko à convertir des ressources minérales présumées en ressources minérales de catégorie mesurée ou indiquée; les futurs travaux de forage au gîte aurifère Windfall, les délais pour la production (s’il y en a une), les infrastructures d’extraction minière et de traitement de matériel minéralisé, ce qui a trait aux études d’évaluation environnementales et de restauration, l’engagement des parties prenantes et les relations, la signification des résultats présentés dans le présent communiqué; l’EEP fournit un scénario de base robuste, la viabilité de l’accès par rampe au dépôt souterrain, l’avancement de la rampe; la capacité d’Osisko à convertir des ressources minérales à haute teneur; les délais et la capacité d’Osisko à publier une EFD, incluant au premier semestre de 2022 (ou pas du tout), les principales hypothèses et les paramètres et les méthodes employés pour préparer l’estimation des ressources minérales dans l’ERM de Windfall (2021) et l’EEP; le gîte aurifère Windfall est actuellement l’un des projets à l’étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada et est de calibre mondial; la quantité et le type de forage à réaliser et les délais requis pour mener à terme ces travaux de forage; la cible du forage intercalaire résiduel; la tendance à la hausse des teneurs; le fait que la zone Lynx reste ouverte à l’expansion dans l’axe de plongée; la conversion des ressources minérales présumées en ressources minérales de catégorie mesurée ou indiquée; les futurs travaux de forage au gîte aurifère Windfall; l’importance des activités et des résultats d’exploration historiques. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d’exploration (incluant les résultats de forage) de prédire la minéralisation avec exactitude; les erreurs dans la modélisation géologique de la direction; la capacité d’Osisko de réaliser d’autres activités d’exploration incluant du forage (intercalaire); les droits de propriété et de redevances à l’égard du gîte aurifère Windfall; les principales hypothèses et les paramètres et les méthodes employées pour préparer l’estimation des ressources minérales dans l’ERM de Windfall (2021) et l’EEP devenant erronées ou non atteignables; la capacité de la Société d’obtenir les autorisations requises; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

CONTACT INFORMATION:
John Burzynski
Chef de la direction
Téléphone (416) 363-8653