Le Fonds de revenu Noranda annonce ses résultats du troisième trimestre de 2020 et la prolongation des conventions avec Glencore Canada

Le Fonds de revenu Noranda annonce ses résultats du troisième trimestre de 2020 et la prolongation des conventions avec Glencore Canada




Le Fonds de revenu Noranda annonce ses résultats du troisième trimestre de 2020 et la prolongation des conventions avec Glencore Canada

TORONTO, 05 nov. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) — Le Fonds de revenu Noranda (TSX : NIF.UN) (le « Fonds ») a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 2020. De plus, le Fonds a annoncé la prolongation de ses conventions avec Glencore Canada visant l’exclusivité de l’achat de concentré et la vente de zinc pour une période supplémentaire de trois ans, soit jusqu’au 30 avril 2025. De plus, la période d’avis de non-renouvellement de la convention d’approvisionnement et de traitement (« CAT ») a été modifiée pour passer à 540 jours avant le 30 avril 2025 ou à toute autre date de renouvellement ultérieure par la suite, soit une augmentation par rapport aux 180 jours requis par la convention initiale. À moins d’indication contraire, tous les montants figurant dans le présent communiqué de presse sont en dollars américains.

Faits saillants du troisième trimestre de 2020

  • Le Fonds a inscrit une perte avant impôts de 4,1 M$ au troisième trimestre de 2020, alors qu’il avait dégagé un bénéfice avant impôts de 15,5 M$ au troisième trimestre de 2019.
  • Le BAIIA ajusté1 s’est établi à 14,3 M$ au troisième trimestre de 2020, contre 20,4 M$ au troisième trimestre de 2019.
  • La production de zinc a diminué de 2 %, passant de 66 032 tonnes au troisième trimestre de 2019 à 64 748 tonnes au troisième trimestre de 2020.
  • Les ventes de zinc affichent une baisse de 2 %, passant de 66 016 tonnes au troisième trimestre de 2019 à 64 749 tonnes au trimestre considéré.
  • Les ventes d’acide sulfurique se sont établies à 93 588 tonnes au troisième trimestre de 2020, en baisse par rapport à 106 609 tonnes au troisième trimestre de 2019.
  • Au cours du trimestre, le Fonds a conclu une convention liée au zinc garantie de premier rang avec BaseCore Metals LP (« BaseCore ») en vertu de laquelle BaseCore convient de verser des acomptes de 40 M$ visant l’achat futur de zinc. Le produit servira à améliorer les procédés de filtration et de refroidissement de l’affinerie en vue de soutenir la croissance de la capacité de production de zinc. À la clôture de la convention, le Fonds a reçu des acomptes de 12 M$.

« Tant que la pandémie de COVID-19 persiste, le Fonds continue de maintenir une approche rigoureuse à l’égard de ses activités afin de protéger la santé des employés sur les lieux et d’assurer la stabilité de nos opérations. Alors que les mesures mises en place ont entraîné l’accroissement des coûts et de la complexité, les ventes et les volumes de production du troisième trimestre sont demeurés stables, les travaux de construction de nos projets d’expansion stratégique ont démarré et l’atteinte de nos cibles de ventes et de production de 2020 est sur la bonne voie. Je continue d’être fière de la souplesse et de l’engagement dont ont fait preuve nos employés, les sous-traitants et les fournisseurs ainsi que des efforts qu’ils ont fournis », souligne Liana Centomo, chef de la direction de Zinc électrolytique du Canada limitée, gestionnaire du Fonds.

Mme Centomo précise également : « Les prix du zinc ont été très volatils au cours du trimestre, orientés à la hausse en raison de l’ensemble des marchés financiers, et ce, malgré une réduction de la demande du zinc. Même si les frais de traitement sur le marché ont diminué de manière significative au cours des deux derniers mois du trimestre, les frais de traitement réalisés par le Fonds ont diminué dans une moindre mesure, car une quantité importante du concentré utilisé au cours du trimestre provenait de stocks acquis durant des périodes au cours desquelles les frais de traitement du marché étaient plus élevés. Dans le contexte actuel, nous prévoyons que la volatilité des prix du zinc et des frais de traitement se maintiendra à court terme.

« Nous nous réjouissons de la prolongation jusqu’au 30 avril 2025 de la convention intervenue avec Glencore Canada visant l’exclusivité de l’achat de concentrés et de la vente de zinc. Cette prolongation dissipe toute incertitude concernant notre source d’approvisionnement jusqu’à cette date. Elle nous permet également de nous concentrer sur nos activités en cette période sans précédent et de mettre en œuvre de manière prudente nos projets d’expansion stratégique », affirme Mme Centomo.

« La confirmation de la prolongation de nos conventions intervenues avec Glencore Canada en date des présentes constitue un fait nouveau important pour le Fonds et lui assure de la stabilité alors que nous allons de l’avant avec les projets d’expansion stratégique visant à renforcer le positionnement sur le marché de notre affinerie, explique Anthony Lloyd, président du conseil des fiduciaires de la Fiducie d’exploitation Noranda. « Nous sommes également ravis de la modification apportée au délai de l’avis de non-renouvellement et de l’engagement de Glencore Canada de nous fournir son soutien en cette période de transition. Ceci donne au Fonds plus de temps pour la mise en place d’une transition organisée si Glencore Canada décidait de ne pas renouveler automatiquement les conventions ».

Résultats financiers et résultats d’exploitation du troisième trimestre de 2020
Le Fonds a inscrit une perte avant impôts sur le résultat de 4,1 M$ au cours du trimestre clos le 30 septembre 2020, comparativement à un bénéfice avant impôt sur le résultat de 15,5 M$ pour le même trimestre, un an plus tôt.

Pour le trimestre clos le 30 septembre 2020, les produits nets ajustés2 se sont établis à 49,3 M$, comparativement à 58,0 M$ un an plus tôt. La baisse des produits nets ajustés au troisième trimestre de 2020 rend surtout compte de la légère diminution des volumes et de la baisse des prix du zinc. Les produits nets ajustés de 2020 ont également subi les conséquences négatives de la baisse des prix de l’acide sulfurique, qui sont passés de 62 $ par tonne au troisième trimestre de 2019 à 55 $ par tonne.

Le BAIIA ajusté du trimestre clos le 30 septembre 2020 s’est établi à 14,3 M$, contre 20,4 M$ au trimestre correspondant de 2019. La diminution du BAIIA ajusté pour le trimestre clos le 30 septembre 2020 rend surtout compte de la légère diminution des volumes, de la baisse des prix du zinc et de ceux de l’acide sulfurique par rapport au trimestre correspondant de 2019.

Les coûts de production avant la variation des stocks se sont établis à 31,4 M$ pour le trimestre clos le 30 septembre 2020, soit 2,1 M$ de moins que les 33,5 M$ comptabilisés pour le trimestre correspondant de 2019. Cette baisse est attribuable à la diminution des fournitures d’exploitation découlant d’une utilisation moindre de réactifs et d’une réduction des fournitures d’entretien par rapport à 2019.

Les coûts de production unitaires3 se sont chiffrés à 485 $ par tonne pour le trimestre clos le 30 septembre 2020, comparativement à 507 $ par tonne pour le trimestre correspondant de 2019, ce qui rend compte d’une baisse des coûts de production contrebalancée par une diminution des volumes de production.

Pour le trimestre clos le 30 septembre 2020, les sorties de trésorerie liées aux activités d’exploitation ont totalisé 3,1 M$, ce qui tient notamment compte de l’incidence favorable d’une baisse des éléments sans effet sur la trésorerie du fonds de roulement de 18,6 M$ attribuable à une hausse des dettes fournisseurs et à une baisse des stocks, lesquelles ont été partiellement contrebalancées par une augmentation des créances clients. Au cours du trimestre correspondant de 2019, les entrées de trésorerie liées aux activités d’exploitation s’étaient établies à 20,9 M$, avantagées par une diminution de 0,5 M$ des éléments sans effet sur la trésorerie du fonds de roulement attribuable à une baisse des stocks et à une hausse des dettes fournisseurs et charges à payer, ce qui a été contrebalancé en partie par une augmentation des créances clients.

La trésorerie du Fonds se chiffrait à 0,5 M$ au 30 septembre 2020, en baisse comparativement à 1,1 M$ au 31 décembre 2019.

Au 30 septembre 2020, un montant de 170,1 M$ avait été prélevé sur la facilité ABL (y compris des lettres de crédit de 18,6 M$ [24,8 M$ CA]), laissant une capacité d’emprunt disponible de 9,9 M$.

Le 31 juillet 2020, le Fonds a conclu une convention liée au zinc garantie de premier rang avec BaseCore, qui est considérée comme une partie liée étant donné que Glencore Canada Corporation est un associé commanditaire dans BaseCore. Aux termes de la convention, BaseCore convient de verser des acomptes de 40 M$ visant l’achat futur de zinc. Le produit tiré de la convention servira à améliorer les procédés de filtration et de refroidissement de l’affinerie en vue de soutenir la croissance de la capacité de production de zinc. À la clôture de la convention, le Fonds a reçu des acomptes de 12 M$, le reliquat devant être versé à l’atteinte de certaines étapes cibles.

Prolongation des conventions avec Glencore Canada
En janvier 2017 et en mars 2018, le Fonds a conclu des conventions selon lesquelles Glencore Canada, en tant que mandant, fournit la totalité du concentré requis par le Fonds et achète toute la production de zinc du Fonds pour la période de 12 mois close le 30 avril 2018 et la période de quatre ans se terminant le 30 avril 2022, ce qui correspond à la date d’échéance actuelle de la CAT.

Aujourd’hui, le Fonds a prolongé ses conventions avec Glencore Canada visant l’exclusivité de l’achat du concentré de zinc et la vente de zinc pour une période supplémentaire de trois ans, soit jusqu’au 30 avril 2025. De plus, des modifications ont été apportées à la CAT afin que son échéance soit désormais le 30 avril 2025 et qu’elle soit automatiquement renouvelée pour des périodes de cinq ans par la suite, à moins que Glencore Canada ne fournisse un avis de non-renouvellement au moins 540 jours avant la date de renouvellement, soit un accroissement par rapport aux 180 jours exigés aux termes de la convention initiale. Des modifications correspondantes ont été apportées aux modalités de la convention d’exploitation et de gestion, de la convention de services de gestion et de la convention d’administration. Si Glencore Canada devait fournir un avis écrit de non-renouvellement, celle-ci s’engage à fournir des efforts de nature commerciale raisonnables pour aider le Fonds à mettre en place les ententes que le Fonds juge raisonnables pour assurer l’approvisionnement en concentré et la mise en marché du zinc qu’il produit, après l’échéance de la CAT.

La prolongation et les modifications ont été approuvées à l’unanimité par les fiduciaires indépendants de Fiducie d’exploitation Noranda, après consultation de leurs conseillers indépendants et conseillers juridiques.

Facilité de crédit renouvelable garantie par des actifs
Le Fonds a convenu de modifier sa facilité de crédit renouvelable garantie par des actifs (« facilité ABL ») et de la proroger jusqu’au 20 juillet 2023 ou au 1er février 2022 dans l’éventualité où la convention d’approvisionnement et de traitement avec Glencore Canada n’était pas renouvelée au-delà du 1er mai 2022. En raison de la prolongation de la convention d’approvisionnement et de traitement annoncée aujourd’hui et sous réserve de l’approbation des prêteurs ayant accordé la facilité ABL, la date d’échéance de la facilité ABL est maintenant le 20 juillet 2023.

Conséquences potentielles de la COVID-19
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19) le 11 mars 2020. Les grands enjeux sanitaires et les pandémies, comme la COVID-19, peuvent nuire à l’économie à l’échelle nationale et internationale, au commerce mondial et à l’activité commerciale, ce qui pourrait ralentir l’activité économique de façon généralisée ou marquée.

En raison de la COVID-19, de nombreuses entreprises et des gouvernements locaux et nationaux ont pris des mesures, telles que des fermetures, des quarantaines, des annulations et des restrictions de voyage. Même si des coûts supplémentaires ont été engagés en raison de la pandémie, les conséquences sur notre chaîne d’approvisionnement n’ont pas donné lieu à une réduction de la production, et la vente et la livraison de zinc et de sous-produits n’ont pas été touchées de manière significative. Les responsables de la santé publique du Québec ont récemment commencé à lever les restrictions, et certains territoires ont connu une hausse des cas, ce qui pourrait entraîner la remise en place des restrictions précédentes. Le Fonds a mis en place des plans d’urgence afin de réduire au minimum les incidences sur ses activités. Ces plans comprennent des stratégies de préparation à divers scénarios possibles, notamment s’assurer d’avoir accès à des ressources suffisantes en termes de main-d’œuvre, de fournitures, de logistique et de concentré. Le Fonds peut toutefois subir des pertes ou engager des frais découlant de ces événements hors de son contrôle malgré le maintien de mesures à l’affinerie. Compte tenu de la nature évolutive et dynamique de la COVID-19, il est difficile de prévoir l’importance ou la gravité de la pandémie, notamment sur les activités du Fonds, l’exploitation de celui-ci et le marché sur lequel sont négociés ses titres.

Perspectives du Fonds
Selon Wood Mackenzie, les frais de traitement au comptant indicatifs sur le concentré importé de la Chine sont passés de 305 $ la tonne en décembre 2019 à 265 $ la tonne en mars 2020. Ils ont par la suite poursuivi leur baisse au deuxième trimestre puis ont augmenté légèrement en juin 2020 pour atteindre 170 $ et en juillet 2020 pour atteindre 185 $ avant de diminuer de manière significative en août et en septembre 2020, pour atteindre respectivement 150 $ la tonne et 115 $ la tonne.

L’interruption généralisée de l’économie à l’échelle mondiale et l’incertitude causées par la pandémie de COVID‑19 ont fait reculer les prix du zinc pendant le premier semestre de l’année. L’approvisionnement en concentré et la consommation de zinc affiné ont diminué au cours de l’année, mais la production des affineries a été relativement peu touchée compte tenu des prévisions de croissance modestes publiées en 2020. L’offre de concentrés sur le marché devrait être un enjeu pour le reste de 2020, car les mines continuent de subir des interruptions découlant de la propagation de la COVID-19 et, de ce fait, l’étroitesse actuelle du marché des concentrés devrait continuer à avoir une incidence négative sur les frais de traitement. Les analystes prévoient une amélioration de la production de minerai au cours des deux prochaines années et un retour à une situation où la production de minerai est supérieure à la consommation à la fonderie. Il est également prévu que le marché du zinc affiné demeure en situation de surplus, mais la confiance des investisseurs, les dépenses en infrastructure et une dépréciation du dollar américain devraient soutenir les prix du zinc.

Compte tenu de la nature évolutive et dynamique de la COVID-19, il est difficile de prévoir l’importance ou la gravité de la pandémie, notamment sur les activités du Fonds, l’exploitation de celui-ci et le marché sur lequel sont négociés ses titres.

Estimations concernant la production et les ventes pour 2020
Les estimations du Fonds concernant la production et les ventes de zinc pour 2020 demeurent de 260 000 à 270 000 tonnes. La capacité du Fonds à atteindre ces cibles est assujettie à divers risques, incertitudes et hypothèses, dont certains sont présentés à la rubrique « Énoncés prospectifs ».

Qualité et disponibilité du concentré de zinc
La livraison irrégulière d’importantes quantités de concentré outremer, la fluctuation de la production des mines locales et la nécessité de combiner différentes qualités de sources d’approvisionnement pour maximiser la production de l’affinerie se traduisent par des niveaux de stocks de concentré variables. Les variations de la qualité et de la combinaison des sources d’approvisionnement pourraient avoir une incidence sur la production et le niveau des stocks.

La production des mines locales a été supérieure aux attentes au cours du trimestre, combinée à une utilisation plus élevée que prévu des matières secondaires. Au cours du premier semestre, le Fonds a obtenu un titre sur un important lot d’oxyde de zinc, ce qui a eu pour effet d’accroître le niveau des stocks, mais fournira les fonds requis pour garantir la disponibilité de la charge d’alimentation de teneur élevée en zinc. La quantité et la qualité de concentré que possède actuellement le Fonds réduiront le risque de rupture d’approvisionnement ou de concentré de qualité sous-optimale, ce qui permettra d’optimiser la production de zinc et la rentabilité.

Conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre de 2020
Date : Le vendredi 6 novembre 2020 à 8 h 30 (heure de l’Est)
Téléphone : 1-877-291-4570 (sans frais en Amérique du Nord) ou 647-788-4919
Webdiffusion : http://www.fondsderevenunoranda.com/investor/conference.php

La version en différé sera disponible jusqu’à minuit le 13 novembre 2020, au 1-800-585-8367 (sans frais en Amérique du Nord) ou au 416-621-4642, le code d’accès de la conférence est le 3766357.

Les lecteurs sont prévenus que le résumé contenu dans le présent communiqué de presse contient des informations limitées. Il ne s’agit pas d’une source d’information appropriée pour les lecteurs qui n’ont pas une bonne connaissance du Fonds. En aucun cas, le communiqué de presse n’est un substitut des états financiers consolidés et du rapport de gestion, car des informations essentielles à une prise de décision éclairée pourraient échapper à un lecteur qui ne s’appuie que sur le présent résumé.

Énoncés prospectifs

Certaines des informations figurant dans le présent communiqué de presse, notamment des énoncés relatifs à la production et aux ventes du Fonds, à ses plans d’affaires futurs et à l’exploitation de l’affinerie, les obligations et passifs futurs du Fonds (y compris les dépenses d’investissement), la capacité du Fonds de poursuivre ses activités de façon rentable, la dépendance à l’égard de l’approvisionnement continu en concentré de zinc et la concurrence à cet égard, la capacité de l’affinerie de traiter une source d’approvisionnement de qualité plus variée, les prévisions à l’égard des tendances de l’offre et de la demande de concentré de zinc, la capacité de fonderie, l’offre et la demande d’acide sulfurique, les frais de traitement du concentré de zinc, les prévisions au sujet des résultats financiers et résultats d’exploitation du Fonds, les distributions aux porteurs de parts, l’étendue, le calendrier et la réalisation des projets d’expansion, l’incidence des projets d’expansion sur les activités de l’affinerie, les résultats financiers et résultats d’exploitation du Fonds et l’incidence des modifications apportées à la CAT, à la convention d’exploitation et de gestion, à la convention de services de gestion, à la convention d’administration et aux conventions visant l’achat de concentré et la vente de zinc sont des énoncés prospectifs. Dans certains cas, mais pas nécessairement dans tous les cas, les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement par l’emploi de termes comme « planifie de », « vise », « s’attend à » ou « ne s’attend pas à », « est prévu », « il est possible que », « est en situation de », « estime », « a l’intention de », « suppose », « prévoit » ou « ne prévoit pas », « estime que », « croit » ou des variantes de ces termes ou expressions selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « devraient », « pourraient », « pourront », « seront » ou « seront prises », « surviendront » ou « se matérialiseront ». Les énoncés contenant de l’information prospective ne concernent pas des faits passés; ils représentent les attentes, les estimations et les projections de la direction à l’égard d’événements futurs.

L’information prospective est nécessairement fondée sur un certain nombre d’opinions, d’hypothèses et d’estimations qui, bien que jugées raisonnables à la date de ce communiqué de presse, sont assujetties à des risques, à des incertitudes, à des hypothèses et à d’autres facteurs connus et inconnus en conséquence desquels les résultats, le niveau d’activité, la performance ou les réalisations réelles pourraient différer de façon importante de ceux qui sont énoncés ou sous‑entendus dans l’information prospective, y compris, mais sans s’y limiter, les facteurs qui sont décrits plus en détail sous la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle du Fonds datée du 30 mars 2020 et portant sur l’exercice clos le 31 décembre 2019 ainsi que dans les autres documents réglementaires du Fonds disponibles à l’adresse www.sedar.com. Ces facteurs ne représentent pas une liste exhaustive de tous les facteurs pouvant avoir une incidence sur le Fonds; toutefois, ils devraient être examinés attentivement. Rien ne garantit que ces estimations et ces hypothèses s’avéreront exactes. Les énoncés renfermant de l’information prospective qui figurent dans ce communiqué de presse sont valables uniquement en date du présent communiqué de presse, et le Fonds décline expressément toute obligation de mettre à jour ou de modifier les énoncés contenant de l’information prospective, ou les facteurs ou les hypothèses qui les sous-tendent afin de tenir compte de faits nouveaux ou d’événements futurs ou pour toute autre raison, à moins que la loi ne l’y oblige.

Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole « NIF.UN ». Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l’affinerie de zinc électrolytique et de ses actifs connexes (l’« affinerie ») situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L’affinerie est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l’est de l’Amérique du Nord, où se trouve la majorité des clients. L’affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir du concentré provenant de sources externes. L’affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada limitée, filiale en propriété exclusive de Glencore Canada Corporation. Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter son site Web, à l’adresse : www.fondsderevenunoranda.com.


Principaux inducteurs de rendement
Le tableau suivant présente un sommaire des principaux inducteurs de rendement pour les trimestres et les périodes de neuf mois clos les 30 septembre 2020 et 2019.

  Trimestres clos les
30 septembre
Périodes de neuf mois closes
les 30 septembre
  2020 2019 2020 2019  
Concentré et zinc secondaire affinés (en tonnes) 134 026 130 576 392 168 386 096  
Teneur en zinc (%) 54,4 53,0 53,5 52,5  
Récupération de zinc (%) 97,0 96,7 96,9 96,5  
Production de zinc (en tonnes) 64 748 66 032 199 166 192 912  
Ventes de zinc (en tonnes) 64 749 66 016 199 800 192 895  
Prix du zinc obtenu ($ US la livre) 1,13 1,13 1,04 1,25  
Prix moyen du zinc à la LME ($ US la livre) 1,06 1,06 0,97 1,18  
Produits tirés des sous-produits (en millions de dollars) 7,9 8,7 18,7 24,7  
Production de gâteaux de cuivre (en tonnes) 583 650 1 892 2 032  
Ventes de gâteaux de cuivre (en tonnes) 657 675 1 571 1 894  
Production d’acide sulfurique (en tonnes) 95 247 105 238 293 200 297 711  
Ventes d’acide sulfurique (en tonnes) 93 588 106 609 295 750 291 199  
Prix moyen du cuivre à la LME ($ US la livre) 2,96 2,63 2,65 2,74  
Prix à marge garantie de l’acide sulfurique ($ US la tonne) 55 62 47 64  
Taux de change moyen $ CA/$ US 0,75 0,76 0,74 0,75  
*1 tonne = 2 204,62 livres          

PRINCIPALES INFORMATIONS FINANCIÈRES ET INFORMATIONS SUR L’EXPLOITATION

  Trimestres clos les
30 septembre
Périodes de neuf mois closes les
30 septembre
(en milliers de dollars) 2020     2019     2020     2019    
Informations des états du résultat global                
Produits nets 132 266   $ 191 844   $ 469 483   $ 558 435   $
Coûts d’achat des matières premières 95 807     116 081     338 842     414 148    
(Profit) perte sur les instruments financiers dérivés (2 690 )   15 280     6 338     16 020    
Produits nets, moins les coûts d’achat des matières premières et (le profit) la perte sur les instruments financiers dérivés 39 149     60 483     124 303     128 267    
Autres charges :                
Production 30 548     33 829     98 448     104 099    
Frais de vente et frais administratifs 4 489     3 529     13 682     11 425    
Perte (profit) de change 410     (151 )   (432 )   297    
Amortissement des immobilisations corporelles 3 498     3 824     10 897     11 405    
Perte sur les instruments financiers dérivés 318         318        
Passif de premier rang garanti lié au zinc – variation de la juste valeur des dérivés incorporés 2 932         2 932        
Charge (recouvrement) au titre de l’obligation de réhabilitation (470 )   1 480     5 342     3 167    
Résultat avant charges financières et impôts sur le résultat (2 576 )   17 972     (6 884 )   (2 126 )  
Charges financières, montant net 1 551     2 459     6 200     6 342    
Résultat avant impôts sur le résultat (4 127 )   15 513     (13 084 )   (8 468 )  
(Recouvrement) charge d’impôt exigible et différé (1 646 )   3 942     (1 304 )   (887 )  
Résultat attribuable aux porteurs de parts et à la participation
ne donnant pas le contrôle
(2 481 )   11 571     (11 780 )   (7 581 )  
Distributions aux porteurs de parts – déduction faite
du recouvrement d’impôt
               
(Diminution) augmentation des actifs nets attribuables aux porteurs de parts et à la participation ne donnant pas le contrôle (2 481 )   11 571     (11 780 )   (7 581 )  
Autres éléments du résultat global 160     130     (4 446 )   (3 783 )  
Résultat global (2 321 ) $ 11 701   $ (16 226 ) $ (11 364 ) $
Informations des états de la situation financière         30 sept. 2020     31 déc. 2019    
Trésorerie         502   $ 1 082   $
Stocks         202 873     157 975    
Créances clients         126 852     144 157    
Impôts sur le résultat à recevoir         4 240     4 187    
Immobilisations corporelles         117 791     113 776    
Total de l’actif         464 582     437 779    
Dettes fournisseurs et charges à payer         98 640     96 286    
Produits différés         1 316     879    
Facilité de crédit renouvelable garantie par des actifs         151 549     136 019    
Convention de responsabilité de premier rang garantie         14 427        
Total des passifs, à l’exclusion des actifs nets attribuables
aux porteurs de parts
        312 269     269 240    
                 
  Trimestres clos les
30 septembre
Périodes de neuf mois closes les
30 septembre
Informations des tableaux des flux de trésorerie 2020     2019     2020     2019    
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation avant les distributions au comptant et la variation nette des éléments sans effet de trésorerie du fonds de roulement (21 625 ) $ 20 307   $ 10 420   $ 10 681   $
Distributions au comptant         (1 155 )   (1 099 )  
Variation nette des éléments sans effet de trésorerie du fonds de roulement 18 557     546     (21 058 )   25 927    
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation (3 068 )   20 853     (11 793 )   35 509    
Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement (4 158 )   (5 092 )   (15 661 )   (13 689 )  
Flux de trésorerie liés aux activités de financement 6 149     (17 236 )   26 874     (22 114 )  
Diminution nette de la trésorerie (1 077 ) $ (1 475 )   (580 ) $ (294 ) $

1 Le BAIIA ajusté est utilisé par le Fonds comme une indication des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation. Le BAIIA ajusté n’est pas une mesure reconnue selon les Normes internationales d’information financière et, par conséquent, il est peu probable que la méthode utilisée par le Fonds pour le calcul du BAIIA ajusté soit comparable aux méthodes utilisées par d’autres entités. Le BAIIA ajusté est calculé en prenant le résultat avant les charges financières et impôts sur le résultat et en l’ajustant pour tenir compte de tous les éléments sans effet sur la trésorerie, comme l’amortissement, le profit ou la perte sur la vente d’actifs et les variations de la juste valeur des dérivés incorporés. De plus, un ajustement est apporté afin de refléter la variation nette des obligations de réhabilitation (charge (recouvrement) au titre de la remise en état, moins les frais de restauration des lieux), l’augmentation (la diminution) de la marge sur stocks et la variation nette des avantages du personnel (charges sans effet sur la trésorerie au titre des avantages du personnel, moins les cotisations de l’employeur).

BAIIA ajusté Trimestres clos les
30 septembre
(en millions de dollars) 2020     2019    
Résultat avant charges financières et impôts sur le résultat (2,6 ) $ 18,0   $
Amortissement des immobilisations corporelles 3,5     3,8    
Variation nette de l’obligation de réhabilitation à l’égard
des bassins de résidus
(0,6 )   1,2    
Convention de responsabilité de premier rang garantie liée au zinc – variation de la juste valeur des dérivés incorporés 2,9        
Perte sur les instruments financiers dérivés 0,3        
Variation de la juste valeur des dérivés incorporés (1,0 )   (0,1 )  
(Diminution) augmentation de la marge sur stocks, déduction faite de la variation de la juste valeur
des dérivés incorporés
11,2     (2,4 )  
Perte sur la vente d’actifs 0,1     0,1    
Variation nette des avantages du personnel 0,5     (0,2 )  
  14,3   $ 20,4    

2 Les produits nets ajustés ne sont pas une mesure reconnue selon les Normes internationales d’information financière et, par conséquent, il est peu probable que la méthode utilisée par le Fonds pour le calcul des produits nets ajustés soit comparable aux méthodes utilisées par d’autres entités. Les produits nets ajustés s’entendent des produits nets moins les coûts d’achat des matières premières, plus (moins) le profit (la perte) sur les instruments financiers dérivés) (« produits nets »), exclusion faite de la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et après la variation de la marge sur stocks. Le Fonds utilise les produits nets ajustés parce qu’il estime que cette mesure est la plus représentative des produits nets d’une période donnée et qu’ils permettent de comparer les produits nets générés dans différentes périodes.

Rapprochement des produits nets et des produits nets ajustés        
Pour les trimestres clos les 30 septembre        
(en millions de dollars) 2020     2019    
Produits nets 39,1   $ 60,5   $
Variation de la juste valeur des dérivés incorporés (1,0 )   (0,1 )  
Augmentation (diminution) de la marge sur stocks, déduction faite de la variation de la juste valeur
des dérivés incorporés
11,2     (2,4 )  
Produits nets ajustés 49,3   $ 58,0   $

3 Les coûts de production unitaires ne sont pas une mesure reconnue en vertu des Normes internationales d’information financière et, par conséquent, la méthode de calcul des coûts de production unitaires du Fonds peut ne pas être comparable aux méthodes utilisées par d’autres entités. Les coûts de production unitaires sont les coûts de production divisés par le total des tonnes de zinc produites. Le Fonds utilise les coûts de production unitaires parce qu’il estime qu’ils donnent la meilleure indication des coûts de production d’une période et qu’ils permettent de comparer les coûts de production de différentes périodes.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Paul Einarson
Chef de la direction financière, Zinc électrolytique du Canada limitée, gestionnaire du Fonds de revenu Noranda
Tél. : 514-745-9380
info@fondsderevenunoranda.com