Le CN reçoit plus de 400 lettres d’appui supplémentaires depuis la signature de l’entente de regroupement avec le Kansas City Southern

Le CN reçoit plus de 400 lettres d’appui supplémentaires depuis la signature de l’entente de regroupement avec le Kansas City Southern




Le CN reçoit plus de 400 lettres d’appui supplémentaires depuis la signature de l’entente de regroupement avec le Kansas City Southern

Le soutien des intervenants en faveur d’un regroupement favorable à la concurrence entre le CN et le KCS continue de croître

MONTRÉAL et KANSAS CITY, Missouri, 02 juin 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — Le CN (TSX : CNR) (NYSE : CNI) et le Kansas City Southern (« KCS ») (NYSE : KSU) ont annoncé aujourd’hui que l’appui massif des intervenants à leur projet de regroupement favorable à la concurrence continue de croître, plus de 400 lettres d’appui supplémentaires ayant été déposées auprès du Surface Transportation Board (« STB ») depuis que les deux entreprises ont convenu de se regrouper, ce qui porte le nombre total de lettres à plus de 1 400, y compris celle de John Bel Edwards, gouverneur de la Louisiane.

Le regroupement proposé entre le CN et le KCS créera un réseau de transport à l’échelle de l’Amérique du Nord, ce qui renforcera la concurrence, stimulera la croissance économique et procurera des avantages aux collectivités locales dans lesquelles les deux chemins de fer exercent leurs activités. Le regroupement, et l’engagement récent de se départir de la seule zone de chevauchement et de garder ouverts les points d’accès pour les clients, créent une fusion complète de bout en bout et procure des avantages d’intérêt public appréciables pour les clients, les ports, le personnel, les collectivités et l’environnement. Aucun client ne verra de réduction des parcours existants. En fait, les clients pourront maintenant accéder à de nouveaux marchés qui n’étaient pas disponibles auparavant grâce à un service à transporteur unique efficace. L’opération offrira également une meilleure plateforme pour la croissance, les investissements et la création d’emplois. Ensemble, le CN et le KCS seront en bonne position pour concrétiser les nombreux avantages occasionnés par l’opération.

Les avantages substantiels de l’opération sont soulignés par les plus de 400 lettres supplémentaires qui ont été déposées auprès du STB depuis que les deux sociétés ont convenu de fusionner le 21 mai. Les lettres expriment un soutien à un projet de regroupement CN-KCS, à l’utilisation d’une fiducie de vote pour la réalisation du regroupement, ou aux deux. Cela porte à bien plus de 1 400 le nombre total de lettres d’appui à un regroupement CN-KCS. Le CN et le KCS continueront de communiquer et de dialoguer avec leurs clients et d’autres intervenants clés alors qu’ils s’efforcent d’obtenir l’approbation de leur fiducie de vote et de réaliser leur regroupement.

La lettre de la semaine dernière a été déposée auprès du STB le 24 mai. Une copie complète de la dernière lettre déposée auprès du STB est jointe ci-dessous :

Les demandeurs, la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (le « CN ») et le Kansas City Southern (le « KCS ») soumettent respectueusement les 300 lettres d’intervenants additionnelles ci-jointes concernant le projet de regroupement du CN avec le KCS. Le CN et le KCS sont encouragés par la réponse enthousiaste qu’ils ont reçue de clients, de fournisseurs ferroviaires, d’autorités portuaires, d’États et d’intervenants locaux, de fournisseurs de services de logistique et d’autres intervenants au sujet du regroupement CN-KCS. Ce soutien massif totalise maintenant bien plus de 1 400 lettres d’appui pour le regroupement CN-KCS proposé, la fiducie de vote proposée, ou les deux.1

Quelque 283 des lettres déposées aujourd’hui appuient le regroupement CN-KCS proposé. Ce nombre comprend la lettre d’appui de John Bel Edwards, gouverneur de la Louisiane, qui a exprimé sa conviction qu’un « regroupement KCS-CN servirait la Louisiane en étendant la portée collective des deux chemins de fer et en offrant de nouvelles solutions de transport durable aux entreprises du sud-est de l’État et un corridor est-ouest à travers le nord de la Louisiane. » De nombreuses autres lettres proviennent de clients du KCS, qui sont très intéressés par la vaste portée d’un réseau CN-KCS et par les possibilités que ce regroupement créerait pour eux d’atteindre de nouveaux marchés, grâce à un service à transporteur unique. D’autres lettres d’appui félicitent le CN et le KCS pour leur vision de convertir des envois par camion en envois ferroviaires, et pour les avantages d’un regroupement CN-KCS pour les échanges commerciaux nord-sud. En résumé, les intervenants sont motivés par les avantages publics d’un regroupement CN-KCS.

Quelque 293 des lettres déposées aujourd’hui appuient la requête du CN et du KCS voulant que le STB approuve la convention fiduciaire de vote proposée.2 Plusieurs lettres soulignent que la fiducie de vote CN-KCS proposée est identique à celle qui a été approuvée récemment par le STB pour le Canadien Pacifique, et demandent au STB d’approuver de la même façon la proposition du CN et du KCS.

Le CN et le KCS continueront de dialoguer avec les intervenants de l’industrie au sujet de la proposition de regroupement CN-KCS et des énormes avantages d’intérêt public qui en découleront, grâce à la création du premier chemin de fer du 21e siècle constitué d’un seul réseau reliant le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Nos salutations respectueuses,

Sean Finn
Olivier Chouc
CN
935, rue de La Gauchetière Ouest
16e étage
Montréal (Québec) H3B 2M9
CANADA

Kathryn J. Gainey
CN
601 Pennsylvania Ave, NW
Suite 500, North Building
Washington, DC 20004
Kathryn.gainey@cn.ca

/s/ Raymond A. Atkins                
Raymond A. Atkins
Terence M. Hynes
Matthew J. Warren
Sidley Austin LLP
1501 K Street, N.W.
Washington, DC 20005
202 736-8000
ratkins@sidley.com

Avocats de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada, de la Grand Trunk Corporation et des filiales ferroviaires actives du CN

Adam Godderz
The Kansas City Southern Railway Company
427 W 12th Street
816 983-1324
AGodderz@KCSouthern.com
/s/ William A. Mullins                
William A. Mullins
Crystal Zorbaugh
Baker and Miller PLLC
2401 Pennsylvania Avenue, Suite 300
Washington, DC 20037
202 663-7823
WMullins@bakerandmiller.com

Avocats du Kansas City Southern, de la Kansas City Southern Railway Company, de la Gateway Eastern Railway Company, et de la Texas Mexican Railway Company

Date : Le 2 juin 2021

____________________________________
1 Voir Initial Submission of 409 Statements Supporting Proposed Transaction, CN-4, Canadian National Ry. Co.—Control—Kansas City So. et al., registre financier no 36514 (déposé le 26 avril 2021); Submission of Port and Terminal Operators’ Statements Supporting Proposed Transaction, CN-9, CN-KCS (déposé le 29 avril 2021); Submission of 200 Statements Supporting Proposed Transaction, CN-10, CN-KCS (déposé le 29 avril 2021); Submission of 100 Statements Supporting Proposed Transaction And/Or CN’s Voting Trust, CN-12, CN-KCS (déposé le 4 mai 2021); Submission of 100 Statements Supporting Proposed Transaction And/Or CN’s Voting Trust, CN-13, CN-KCS (déposé le 7 mai 2021); Submission of 183 Additional Statements Regarding Proposed Transaction And/Or CN’s Voting Trust, CN-14, CN-KCS (déposé le 12 mai 2021); Submission of 100 Additional Statements Regarding Proposed Transaction And/Or CN’s Voting Trust, CN-17, CN-KCS (déposé le 24mai 2021).

2 276 des lettres jointes expriment leur soutien à la fois au regroupement proposé et à la fiducie de vote.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet du regroupement favorable à la concurrence du CN et du KCS, veuillez visiter le site www.ContinentConnecté.com.

À propos du CN
Le CN est un chef de file mondial du transport et un partenaire commercial majeur. Essentiel à l’économie, aux clients et aux collectivités qu’il dessert, le CN achemine annuellement en toute sécurité plus de 300 millions de tonnes de ressources naturelles, de produits manufacturés et de produits finis partout en Amérique du Nord. En tant que seul chemin de fer à relier les côtes est et ouest du Canada au sud des États-Unis par un réseau ferroviaire de 19 500 milles (31 382 km), le CN et ses filiales contribuent à la prospérité des collectivités et au commerce durable depuis 1919. Le CN maintient son engagement à l’égard des programmes de responsabilité sociale et de l’environnement.

À propos du KCS
Établi à Kansas City, dans le Missouri, le Kansas City Southern (KCS) (NYSE : KSU) est une société de portefeuille du secteur des transports qui possède des investissements ferroviaires aux États-Unis, au Mexique et au Panama. Son principal actif aux États-Unis est la Kansas City Southern Railway Company, qui dessert le centre et le centre sud du pays. À l’échelle internationale, ses actifs incluent le Kansas City Southern de Mexico, S.A. de C.V., qui dessert le nord-est et le centre du Mexique ainsi que les villes portuaires de Lázaro Cárdenas, Tampico et Veracruz, et une participation de 50 % dans la Panama Canal Railway Company, qui offre des services de transport marchandises et voyageurs d’un océan à l’autre le long du canal de Panama. Les actifs ferroviaires du KCS en Amérique du Nord et ses alliances stratégiques avec d’autres partenaires ferroviaires nord-américains constituent des éléments fondamentaux d’un réseau ferroviaire unique qui relie les centres commerciaux et industriels des États-Unis, du Mexique et du Canada. Pour de plus amples renseignements sur le KCS, visitez le site www.kcsouthern.com.

Énoncés prospectifs
Certains énoncés compris dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de l’expression forward-looking statements de la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et aux termes de lois canadiennes sur les valeurs mobilières, de même que les énoncés, fondés sur l’évaluation et les hypothèses de la direction et accessibles au public portant sur le KCS, concernant l’opération proposée entre le CN et le KCS, les avantages attendus découlant de l’opération proposée, et les occasions futures pour la société issue du regroupement. Par leur nature, les énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ses hypothèses pourraient ne pas s’avérer et qu’en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d’incertitude. Les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l’emploi de termes comme « croit », « prévoit », « s’attend à », « présume », « perspective », « planifie », « vise » ou d’autres termes semblables.

Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de rendement futures et comportent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de CN, ou de la société issue du regroupement, soient sensiblement différents des perspectives ou des résultats, du rendement ou des réalisations futurs contenus implicitement dans ces déclarations. Par conséquent, il est conseillé aux lecteurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les facteurs de risque importants qui pourraient avoir une incidence sur les énoncés prospectifs contenus dans la présente présentation comprennent, sans s’y limiter : l’issue de toute opération possible entre le CN et le KCS, y compris la possibilité que l’opération soit rejetée ou que les modalités d’une entente définitive soient sensiblement différentes de celles qui sont décrites; les incertitudes quant à la coopération du KCS avec le CN à l’égard de l’opération proposée; la capacité des parties de réaliser l’opération proposée; les conditions de réalisation de l’opération proposée; le fait que les approbations réglementaires requises pour l’opération proposée puissent ne pas être obtenues aux conditions prévues ou selon le calendrier prévu, ou pas du tout; l’endettement du CN, y compris l’endettement important que le CN prévoit contracter et prendre en charge dans le cadre de l’opération proposée et la nécessité de générer des flux de trésorerie suffisants pour le service et le remboursement de cette dette; la capacité du CN de répondre aux attentes concernant le calendrier, la réalisation et le traitement comptable et fiscal de l’opération proposée; la possibilité que le CN ne soit pas en mesure de réaliser les synergies et les efficacités opérationnelles attendues dans les délais prévus, ou pas du tout, et d’intégrer avec succès les activités du KCS à celles du CN; le fait que cette intégration peut être plus difficile, plus longue ou plus coûteuse que prévu; le fait que les coûts d’exploitation, la perte de clients et les perturbations commerciales (y compris, sans s’y limiter, les difficultés à maintenir les relations avec les employés, les clients ou les fournisseurs) peuvent être plus importants que prévu à la suite de l’opération proposée ou de l’annonce publique de l’opération proposée; le fait que le maintien en fonction de certains employés clés du KCS peut être difficile; la durée et l’incidence de la pandémie de COVID-19, la conjoncture économique et commerciale générale, en particulier dans le contexte de la pandémie de COVID-19; la concurrence sectorielle; l’inflation et les fluctuations des taux de change et d’intérêt; les changements de prix des carburants; les faits nouveaux législatifs et/ou réglementaires; la conformité aux lois et aux règlements sur l’environnement; les mesures prises par les organismes de réglementation; l’incidence défavorable d’une résiliation ou révocation par le gouvernement mexicain de la concession KCS de Mexico, S. A. de C.V.; l’augmentation des charges relatives à l’entretien et à l’exploitation; les menaces à la sécurité; la dépendance à l’égard de la technologie et les risques de cybersécurité connexes; les restrictions au commerce ou les modifications aux ententes de commerce international; le transport de matières dangereuses; les différents événements qui pourraient perturber l’exploitation, y compris les barrages illégaux sur les réseaux ferroviaires et les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les incendies, les inondations et les tremblements de terre; les changements climatiques; les négociations syndicales et les interruptions de travail; les réclamations liées à l’environnement; les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges; les risques et obligations résultant de déraillements; l’échéancier et la réalisation des programmes de dépenses en immobilisations; de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. Pour une description des principaux facteurs de risque se rapportant au CN, on peut consulter le Rapport de gestion dans le Rapport annuel et les rapports intermédiaires, la Notice annuelle et le formulaire F-40 du CN, déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et disponibles sur le site Web du CN. D’autres risques susceptibles d’avoir une incidence sur les résultats d’exploitation du KCS figurent à la partie I, section 1A intitulée « Risks Related to KCS’s Operations and Business », du rapport annuel du KCS sur les résultats d’exploitation du KCS sur formulaire 10-K pour l’exercice terminé le 31 décembre 2020, ainsi que dans d’autres documents déposés par le KCS auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC ») des États-Unis.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur l’information disponible à la date où ils sont formulés. Le CN n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d’événements futurs ou de changements de situations ou de croyances, à moins que ne l’exigent les lois applicables sur les valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure qu’il fera d’autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

Aucune offre ni sollicitation
Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation d’une offre d’achat des titres, ni une sollicitation de vote ou d’approbation, et aucune vente de ces titres n’interviendra dans un territoire où une telle offre, une telle sollicitation ou une telle vente serait illégale avant que les titres soient inscrits ou que leur placement soit permis en vertu des lois sur les valeurs mobilières du territoire en question. Aucun placement de titres ne sera fait sauf au moyen d’un prospectus satisfaisant aux exigences de l’article 10 de la loi intitulée Securities Act of 1933, telle qu’elle peut être modifiée.

Renseignements supplémentaires et où les trouver
Dans le cadre de l’opération proposée, le CN déposera auprès de la SEC une déclaration d’inscription sur formulaire F-4 pour inscrire les actions devant être émises. La déclaration d’inscription comprendra une circulaire de sollicitation de procurations préliminaire du KCS qui, une fois complétée, sera envoyée aux actionnaires du KCS afin d’obtenir leur approbation des propositions relatives à la fusion. Le présent communiqué ne remplace pas une circulaire de sollicitation de procurations, une déclaration d’inscription ou un autre document que le CN et/ou le KCS peut déposer auprès de la SEC ou des organismes de réglementation des valeurs mobilières compétents au Canada relativement à l’opération proposée.

LES INVESTISSEURS ET LES PORTEURS DE TITRES SONT PRIÉS DE LIRE LA OU LES CIRCULAIRES DE SOLLICITATION DE PROCURATIONS, LA OU LES DÉCLARATIONS D’INSCRIPTION, LA DÉCLARATION D’OFFRE PUBLIQUE D’ACHAT, LE PROSPECTUS ET TOUT AUTRE DOCUMENT PERTINENT DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA SEC OU DES ORGANISMES DE RÉGLEMENTATION DES VALEURS MOBILIÈRES COMPÉTENTS AU CANADA DANS LEUR INTÉGRALITÉ DÈS QU’ILS SERONT DISPONIBLES, LE CAS ÉCHÉANT, CAR ILS RENFERMERONT DES RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS SUR LE CN, LE KCS ET LES OPÉRATIONS PROPOSÉES. La ou les circulaires de sollicitation de procurations définitives, la déclaration d’inscription ou le ou les prospectus et autres documents déposés par le CN et le KCS (lorsqu’ils seront disponibles) seront envoyés par la poste aux actionnaires du CN et/ou du KCS, s’il y a lieu. Les investisseurs et les porteurs de titres pourront obtenir des exemplaires de ces documents (lorsqu’ils seront disponibles) et des autres documents déposés auprès de la SEC et des organismes de réglementation des valeurs mobilières compétents au Canada par le CN sans frais aux adresses www.sec.gov et www.sedar.com. Des exemplaires des documents déposés par le CN (lorsqu’ils seront disponibles) pourront également être obtenus sans frais en accédant au site Web du CN à l’adresse www.cn.ca. Des exemplaires des documents déposés par le KCS (lorsqu’ils seront disponibles) pourront également être obtenus sans frais en accédant au site Web www.investors.kcsouthern.com, sur demande écrite adressée à l’attention du secrétaire général du KCS au 427 West 12th Street, Kansas City, Missouri 64105 ou en communiquant avec le bureau du secrétaire général par téléphone, au 1 888 800-3690, ou par courriel, à l’adresse corpsec@kcsouthern.com.

Participants
Le présent communiqué n’est pas une sollicitation de procurations ni ne remplace une circulaire de sollicitation de procurations ou d’autres documents qui peuvent être déposés auprès de la SEC ou des organismes de réglementation des valeurs mobilières compétents au Canada. Cependant, le CN, le KCS et certains de ses administrateurs, membres de la haute direction et autres membres de la direction et employés pourraient être considérés comme des participants à la sollicitation de procurations à l’égard de l’opération proposée. Les renseignements portant sur les membres de la haute direction et les administrateurs du CN peuvent être consultés dans la Circulaire de sollicitation de procurations 2021 de celui-ci, datée du 9 mars 2021, ainsi que dans son Rapport annuel 2020 sur formulaire F-40 déposé auprès de la SEC le 1er février 2021 qui sont, dans chaque cas, disponibles sur son site Web à l’adresse www.cn.ca/investisseurs/ et aux adresses www.sec.gov et www.sedar.com. Les renseignements portant sur les membres de la haute direction et les administrateurs du KCS peuvent être consultés sur le site Web de l’entreprise à l’adresse www.kcsouthern.com, ainsi que dans son Rapport annuel 2020 sur formulaire 10-K déposé auprès de la SEC le 29 janvier 2021 qui est disponible aux adresses www.investors.kcsouthern.com et www.sec.gov. Des renseignements supplémentaires concernant les intérêts de ces participants éventuels seront inclus dans les déclarations d’inscription, circulaires de sollicitation de procurations, déclarations d’offre publique d’achat et autres documents déposés auprès de la SEC ou des organismes de réglementation des valeurs mobilières compétents au Canada lorsqu’ils seront disponibles. Ces documents (lorsqu’ils seront disponibles) peuvent être obtenus sans frais sur le site Web de la SEC à l’adresse www.sec.gov et à l’adresse www.sedar.com, selon le cas.

Sources:

Médias CN
Canada
Mathieu Gaudreault
Affaires publiques et relations avec les médias du CN
514 249-4735
Mathieu.Gaudreault@cn.ca

Longview Communications & Public Affairs
Martin Cej
403 512-5730
mcej@longviewcomms.ca

États-Unis
Brunswick Group
Jonathan Doorley / Rebecca Kral
917 459-0419 / 917 818-9002
jdoorley@brunswickgroup.com
rkral@brunswickgroup.com

Médias KCS
C. Doniele Carlson
Communications d’entreprise et affaires communautaires du KCS
816 983-1372
dcarlson@kcsouthern.com

Joele Frank, Wilkinson Brimmer Katcher
Tim Lynch / Ed Trissel
212 355-4449

Investisseurs CN
Paul Butcher
Vice-président
Relations avec les investisseurs
514 399-0052
investor.relations@cn.ca

Investisseurs KCS
Ashley Thorne
Vice-présidente
Relations avec les investisseurs
816 983-1530
athorne@kcsouthern.com  

MacKenzie Partners, Inc.
Dan Burch / Laurie Connell
212 929-5748 / 212 378-7071