Bombardier annonce le lancement de sa nouvelle émission de billets de premier rang échéant en 2026

Bombardier annonce le lancement de sa nouvelle émission de billets de premier rang échéant en 2026




Bombardier annonce le lancement de sa nouvelle émission de billets de premier rang échéant en 2026

MONTRÉAL, 03 juin 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — Bombardier Inc. (« Bombardier ») a annoncé aujourd’hui qu’elle avait lancé un placement de nouveaux billets de premier rang échéant en 2026 d’un capital global de 1 000 000 000 $ US (« nouveaux billets »).

Le produit net tiré du placement des nouveaux billets devrait être affecté au financement de l’offre publique de rachat de Bombardier visant certains de ses billets de premier rang 5,750 % échéant en 2022 en circulation (« billets 5,750 % de 2022 »), de ses billets de premier rang 6,000 % échéant en 2022 en circulation (« billets 6,000 % de 2022 ») et de ses billets de premier rang 6,125 % échéant en 2023 en circulation (« billets de 2023 ») (« offre publique de rachat ») et le solde, aux besoins généraux de l’entreprise, y compris le rachat et/ou le remboursement d’autres titres d’emprunt en circulation.

La réalisation du placement des nouveaux billets et de l’offre publique de rachat dépend de la conjoncture des marchés et d’autres circonstances, et rien ne garantit que Bombardier sera en mesure de mener ces opérations à bien ni qu’elle y parviendra selon les modalités décrites ci-dessus.

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou d’achat ni la sollicitation d’une offre d’achat ou de vente de quelque titre que ce soit et il ne constitue pas une offre, une sollicitation, une vente, ni un achat de quelque titre que ce soit dans un territoire où cette offre, sollicitation ou vente ou cet achat serait illégal.

Les nouveaux billets dont il est question dans les présentes n’ont pas été ni ne seront inscrits en vertu de la Securities Act of 1933 des États-Unis, en sa version modifiée, ni en vertu des lois sur les valeurs mobilières d’un État américain quelconque ou des lois d’un autre territoire et ils ne peuvent pas être offerts ni vendus aux États-Unis en l’absence d’une inscription ou d’une dispense des exigences d’inscription applicable. Les nouveaux billets dont il est question dans les présentes ne peuvent être offerts et vendus aux États-Unis qu’à des personnes qui peuvent être raisonnablement considérées comme des acheteurs institutionnels qualifiés (« qualified institutional buyers ») conformément à la Rule 144A prise en vertu de la Securities Act des États-Unis et à l’extérieur des États-Unis que conformément au Regulation S pris en vertu de la Securities Act des États-Unis. Les nouveaux billets dont il est question dans les présentes n’ont pas été et ne seront pas admissibles à des fins de placement auprès du public en vertu des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables et, par conséquent, toute offre et toute vente des titres au Canada seront effectuées sous le régime d’une dispense des exigences d’établissement d’un prospectus prévues dans ces lois sur les valeurs mobilières. Les nouveaux billets ne seront offerts et vendus au Canada que dans le cadre d’un placement privé auprès d’« investisseurs qualifiés » aux termes de certaines dispenses de dépôt de prospectus.

L’offre publique de rachat mentionnée dans les présentes sera faite au moyen d’une offre de rachat distincte s’y rapportant, laquelle contient les modalités et les conditions de cette offre publique de rachat, sous réserve d’une modification ou d’une renonciation par Bombardier, qui comprend, entre autres, un prix de rachat global total, un prix de rachat global maximal à l’égard des billets de 2023, des priorités entre les séries de billets, une possible répartition proportionnelle, une prime pour dépôt anticipé et une condition de financement liée à la réalisation du placement des nouveaux billets.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Certains énoncés figurant dans cette annonce sont de nature prospective; ils sont fondés sur les attentes actuelles. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que nous formulions des hypothèses et sont assujettis à d’importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que nos résultats réels des périodes futures pourraient différer de façon importante de ceux indiqués dans les énoncés prospectifs.

Pour information

Francis Richer de La Flèche
Vice-président, Planification financière
et relations avec les investisseurs
Bombardier
+514 855 5001 x13228
Mark Masluch
Directeur principal, Communications
Bombardier
+514 855 7167